Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

URGENCES NEUROPÉDIATRIQUES EN IMAGERIE - 21/03/08

Doi : JNR-09-2004-31-4-0150-9861-101019-ART05 

C. ADAMSBAUM [1],

Y. ROLLAND [1],

B. HUSSON [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La notion d’urgence en neuro-imagerie pédiatrique nécessite une bonne connaissance des indications cliniques. Le traumatisme crânien chez l’enfant de moins de 2 ans nécessite un scanner en cas de vomissements nombreux ou prolongés ou d’aggravation rapide, de signes focaux, de perte de connaissance, de comportement inhabituel, de convulsions, de signes cliniques de fracture du crâne ou de polytraumatisme. Le syndrome des « enfants secoués » est plutôt découvert lors de malaises ou de convulsions, avant l’âge de 8 mois. Les hématomes observés sont sous-duraux, diffus et profonds.

L’imagerie n’est utile que dans les céphalées lésionnelles : douleurs permanentes ou croissantes, nocturnes, aux changements de position ou à l’effort, avec crises convulsives ou examen neurologique anormal.

Aucune imagerie n’est indiquée en cas de première crise d’épilepsie avec examen neurologique normal sans contexte particulier. L’urgence est constituée par la présence d’un traumatisme, de signes d’hypertension intracrânienne, de troubles de conscience persistants ou de signe focal associé. Aucune imagerie n’est indiquée en cas de convulsions fébriles simples, c’est-à-dire généralisées, brèves, entre 1et 5 ans.

Le symptôme médullaire aigu impose une IRM en urgence. La tumeur la plus fréquente est le neuroblastome. En l’absence de tumeur, des anomalies cérébrales doivent être recherchées (maladie inflammatoire).

Chez le nouveau-né, un scanner ou une IRM doivent être facilement réalisés devant des convulsions ou un malaise à la recherche de lésions ischémiques, traumatiques ou infectieuses.

Abstract

Pediatric neuroimaging emergencies

The notion of emergency with regards to pediatric neuroimaging requires a strong knowledge of clinical indications.

In children under 2 years of age, head trauma requires a CT scan in case of repeated or prolonged or rapidly increasing vomiting, focal signs, loss of consciousness, unusual behavior, seizures, clinical signs of skull fracture or polytrauma.

The “shaken baby syndrome” is usually suspected in case of loss of consciousness or seizures before 8 months of age. The hematomas that are observed are subdural in location, diffuse and deeply located.

Imaging is only mandatory for headache suggesting underlying space occupying lesion: permanent or increasing pain, nocturnal headache, headache during postural changes or efforts, associated to seizures or abnormal neurological examination.

No imaging is indicated in case of first epileptic seizure associated to normal neurological examination and without any particular context. The presence of trauma, intracranial hypertension, persisting disturbances of consciousness or associated focal sign necessitates urgent neuroimaging.

No imaging is indicated in case of typical febrile seizures, i.e. generalized, brief and occurring between 1 and 5 years of age.

Spinal cord symptoms require immediate MRI evaluation. The most frequent tumor is neuroblastoma. In the absence of spinal tumor, brain abnormalities must be excluded (inflammatory disease).

In neonates, CT scan or MRI must be readily performed in case of seizures or loss of consciousness to exclude ischemic, traumatic or infectious lesions.


Mots clés : encéphale , pédiatrie-IRM , pédiatrie-urgences , pédiatrie

Keywords: brain , pediatrics-MRI , pediatrics-emergency , pediatrics


Plan

Principales urgences en neuropédiatrie [19]
Syndrome des enfants secoués [3], [5], [7], [8], [14](figure 1)
Convulsions et état de mal convulsif [6], [15], [16]
Méningites [3]
Céphalées et migraines [2], [4], [9], [17], [18]
Syndrome médullaire aigu [4](figure 6)


© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 4

P. 272-280 - septembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • CÉPHALÉES DANS UN CONTEXTE D’URGENCE
  • J.-Y. GAUVRIT, X. LECLERC, T. MOULIN, C. OPPENHEIM, J. SAVAGE, J.-P. PRUVO, J.-F. MEDER
| Article suivant Article suivant
  • CONDUITE À TENIR DEVANT UNE PREMIÈRE CRISE CONVULSIVE
  • G. SOTO-ARES, P. JISSENDI TCHOFO, W. SZURHAJ, G. TREHAN, X. LECLERC

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.