Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

TRAITEMENT ENDOVASCULAIRE DES ANÉVRYSMES NON ROMPUS DE L’ARTÈRE CÉRÉBRALE MOYENNE - 21/03/08

Doi : JNR-03-2005-32-2-0150-9861-101019-200500003 

J.R. Vanzin [1],

C. Mounayer [1],

M. Piotin [1],

L. Spelle [1],

H. Boissonnet [2],

J. Moret [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction : Les anévrysmes de l’artère cérébrale moyenne (ACM) présentent souvent une particularité anatomique jugée jadis non favorable au traitement endovasculaire ce qui a souvent amené à leur clipage chirurgical. L’étude ISAT, bien qu’elle concerne les anévrysmes rompus, a comparé les risques de l’embolisation à ceux du clipage chirurgical seulement lorsque les deux techniques étaient envisageables. Or, les idées reçues par certains opérateurs endovasculaires quant à l’impossibilité de l’embolisation, a réduit considérablement le nombre d’anévrysmes de l’ACM intégrés dans cette étude. Nous rapportons notre expérience dans le traitement endovasculaire des anévrysmes de l’ACM non rompus et nous la comparons aux résultats de la bibliographie neurochirurgicale.

Patients et Méthodes : Cette étude rétrospective concerne les patients porteurs d’anévrysmes de l’ACM non rompus qui ont été traités dans notre service entre Novembre 1998 et Décembre 2003. Une imagerie rotationelle a été réalisée dans tous les cas afin de déterminer précisément les rapports entre l’anévrysme et son artère porteuse. En fin de procédures et aux contrôles angiographiques ultérieurs, le degré de l’occlusion du sac anévrysmal a été estimé selon la classification de Raymond. L’état neurologique a été évalué selon l’échelle de Rankin et réévalué à chaque hospitalisation pour contrôle artériographique.

Résultats : 84 patients consécutifs porteurs de 100 anévrysmes non rompus de l’ACM sont rapportés. 90 anévrysmes ont pu être traités par voie endovasculaire. 9 anévrysmes (9 %) ont été confiés au traitement chirurgical, d’emblée après la visualisation de l’imagerie 3D (6 cas) ou après échec de l’embolisation (3 cas). Compte tenu la configuration très complexe de l’anévrysme, nous n’avons retenu aucun traitement invasif dans un cas. 4 anévrysmes géants ont été traités par l’occlusion de l’axe porteur et 86 anévrysmes ont été traités sélectivement. La technique de remodelage au ballonnet a été utilisée dans 50 cas (58,1 %). 8 patients (8,9 %) ont présenté un déficit neurologique suite au traitement. Dans 6 cas (6,7 %) le déficit était transitoire et dans 2 cas (2,2 %) permanent. Aucune mortalité n’a été relevée dans cette série. Des 86 anévrysmes sélectivement traités, 75 (87,2 %) appartenaient aux groupes A et B de la classification de Raymond. 71 anévrysmes (82,5 %) traités ont été contrôlés entre 3 et 58 mois avec une moyenne de 19,6 mois. La recanalisation a été observée dans 18 cas (25,3 %). Dans 7 cas (9,8 %) elle était majeure et a nécessité un retraitement. Aucune complication neurologique n’a été relevée au décours des procédures de retraitement.

Conclusion : Les études multicentriques comparatives entre le traitement endovasculaire et la chirurgie d’ouverture (ISAT, ISUIA) rapportées ces dernières années ont orienté notre stratégie face au traitement des anévrysmes intracrâniens. L’embolisation est à considérer en première intention lorsque les deux techniques, endovasculaire et chirurgicale, sont envisageables. Nous rapportons la faisabilité du traitement endovasculaire des anévrysmes de l’ACM jadis considéré comme inenvisageable. L’imagerie tridimensionnelle per thérapeutique et la maîtrise de la technique de remodelage par ballonnet nous ont été d’un apport fondamental dans la gestion de ces anévrysmes.

Abstract

Endovascular treatment of unruptured middle cerebral artery aneurysms

Introduction: Middle cerebral artery aneurysms (MCA) often present an unusual anatomical feature for the endovascular treatment and are frequently sent to surgery. We report our experience in the endovascular treatment of unruptured MCA aneurysms and compare it with results from the neurosurgical literature.

Patients and Methods: In this retrospective study were included all patients with unruptured MCA aneurysms treated in our institution between November 1998 and December 2003. 3D imaging was performed in all cases to determine precisely the relationship between aneurysm and parent artery. The degree of occlusion of the aneurysms was estimated according to Raymond’s classification. The neurological state was evaluated according to the Rankin scale and was re-evaluated at the time of each follow-up.

Results: Eighty four patients with 100 aneurysms were analysed. Ninety aneurysms were treated by endovascular approach. Nine aneurysms were sent to surgery, after 3D imaging analyses or failed endovascular treatment. In one patient, related to the aneurysm configuration, a conservative attitude has been adopted. Four giant aneurysms were treated by parent vessel occlusion and 86 aneurysms were selectively occluded. The remodelling technique with balloon was performed in 58.1% of cases. Eight patients presented a new neurological deficit. The deficit was transient in six cases, and permanent in 2 cases. There was no mortality in this series. In 86 aneurysms selectively treated, there were 87.2% good results (grades A and B). Seventy one aneurysms (82.5%) treated were controlled between 3 and 58 months with a 19.6 months average. Recurrences were observed in 25.3% of cases. They were major in 9.8% and retreatment was performed.

Conclusion: We report the feasibility of the endovascular treatment of MCA aneurysms previously estimated untreatable. Per procedural 3D imaging and remodelling technique were fundamental tools in the management of these aneurysms.


Mots clés : anévrysme non rompu de l’artère cérébrale moyenne , traitement endovasculaire , technique de remodelage , imagerie tridimensionnelle perthérapeutique

Keywords: unruptured middle cerebral artery aneurysm , endovascular treatment , remodelling technique , per procedural 3D imaging


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 2

P. 97-108 - mars 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P-43
  • D. Iancu-Gontard, A. Weill, D. Roy, F. Guilbert, J. Raymond, F. Vincent
| Article suivant Article suivant
  • ANGIOPLASTY AND STENTING OF THE CERVICAL CAROTID BIFURCATION UNDER FILTER PROTECTION: A PROSPECTIVE STUDY IN A SERIES OF 53 PATIENTS
  • G. Bonaldi, L. Aiazzi, F. Baruzzi, F. Biroli, A. Facchinetti, P. Fachinetti, A. Lunghi, F. Terraneo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.