Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Schizophrénie et addictions : Étude exploratoire chez 106 patients suivis en consultation - 10/01/19

Schizophrenia and addictions: Exploratory study among 106 patients followed in consultation

Doi : 10.1016/j.amp.2018.07.010 
Anne-Laure Delignère a, , Georges Archambault a, Florence Chalvin a, Florence Perquier d, Michel Lejoyeux a, b, c
a CMP Dollfus, GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences, EPS Maison Blanche, 8, rue Jean-Dollfus, 75018 Paris, France 
b Université Paris Diderot, 75018 Paris,France 
c Département de psychiatrie et addictologie Bichat-Beaujon, 75018 Paris,France 
d Cellule épidémiologie, GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences, centre hospitalier Sainte-Anne, 14 rue Cabanis, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 10 janvier 2019

Résumé

Objectif

Notre étude propose une estimation standardisée des comorbidités addictives dans une population de patients souffrant de schizophrénie suivis en centre médico-psychologique adulte.

Méthode

Une évaluation des conduites addictives a été menée auprès de 106 patients schizophrènes suivis en ambulatoire par des structures de psychiatrie sectorisée publiques. La consommation de tabac a été évaluée par l’échelle de Fagerström et selon les critères du DSM IV, la consommation d’alcool a été évaluée par les échelles AUDIT, CAGE-DETA et selon les critères du DSM IV et la consommation de cannabis a été évaluée par le questionnaire CAST.

Résultats

Dans notre population, 64,1 % fumaient du tabac. 52,8 % de la population présentaient les critères du DSM IV de la dépendance au tabac. Parmi les fumeurs, 82,4 % étaient dépendants. 49,1 % de l’ensemble des patients et 76,5 % des fumeurs ont développé une dépendance physique au tabac. Parmi l’ensemble des participants, 89,6 % consommaient de l’alcool, 24,5 % en faisaient mésusage selon l’échelle CAGE DETA et 21,7 % selon l’échelle AUDIT. 13,2 % des patients présentaient les critères du DSM IV de dépendance à l’alcool et 11,3 % avaient une dépendance physique. L’utilisation du questionnaire CAST a montré que 9,4 % étaient dépendants au cannabis.

Conclusion

Les sujets souffrant de schizophrénie suivis dans les centres médico-psychologiques sont particulièrement vulnérables aux addictions, notamment au tabac et à l’alcool. Il est essentiel de proposer de manière systématique une évaluation, un dépistage et un traitement de leurs conduites addictives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Schizophrenic patients are more affected by addictions than the general population. Tobacco, alcohol and cannabis are the most used substances among this specific population. The association between schizophrenia and addictive disorders has a negative impact on the clinical evolution of mental illness, social and life-threatening issues. In France, medico-psychological centers (CMP) are specific institutions that offer outpatients care. There is no French data describing substances consumption in schizophrenic patients who benefit from ambulatory care. We aim to investigate tobacco, alcohol or cannabis use in a sample of outpatient with schizophrenia.

Method

This exploratory study was conducted among 106 schizophrenic outpatients (fulfilling the DSM-IV criteria). An evaluation of their addictive behavior (alcohol ingestion, smoking, cannabis consumption) was undertaken. The variables were assessed with validated questionnaires. We used Fagerström scale and dependence scale according to the DSM-IV criteria for tobacco use, an AUDIT, a CAGE scale and a dependence scale according to the DSM-IV criteria for alcohol use, a CAST questionnaire for cannabis use, and lastly, a questionnaire on socio-demographic characteristics survey. Statistical tests were performed using Epi Info™ software (p<0.05).

Results

The mean age of participants was 47 [+/- 12] years, 66 % were men. Among the population of 106 schizophrenic outpatients, 64,1 % used tobacco and men were significantly more often smokers. More than one-half, 52,8 % of our population had a tobacco dependence according to the DSM-IV, and 82,4 % of the smokers were concerned. Moreover, 49,1 % of the population and 76,5 % of the smokers have developed a physical dependence to tobacco. Approximately 89,6 % used alcohol. A misuse of alcohol was revealed for 21,7 % by the AUDIT scale and 24,5 % by the CAGE scale. According to DSM-IV, 13,2 % were dependent on alcohol, and 11,3 % had a physical dependence. Based on CAST scale, 9,4 % of the outpatients with schizophrenia were dependent on cannabis. Substances use and abuse were highly comorbid (p<0.05). All of cannabis users were tobacco smokers, with more probabilities to be concerned by tobacco dependence. Patients with a dependence of alcohol were mainly associated to tobacco or cannabis dependence.

Conclusion

These results give a first description of substances use and misuse within a population of schizophrenic outpatients. Patients with schizophrenia are particularly vulnerable to addictive behaviors compared to the general population, especially concerning tobacco and alcohol, whereas cannabis consumption is in the lower range for a schizophrenic population. This prospective analysis shows the importance of a screening of addictions of schizophrenic patients, in the early care. Thereby, an appropriate and global care could be proposed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Addiction, Schizophrénie, Centre médico-psychologique, Comorbidité, Prise en charge

Keywords : Addiction, Schizophrenia, Medico-psychological center, Comorbidity, Care management


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.