Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Gain of exposure provided by extended incision in lateral rhinotomy approach: A cadaveric study - 11/01/19

Apports des traits de refend à la voie de rhinotomie latérale : une étude sur sujets anatomiques

Doi : 10.1016/j.morpho.2018.10.003 
A. Dinnoo a, , C. Vacher b, P. Herman a, B. Verillaud a
a Department of Otorhinolaryngology, Hôpital Lariboisière, Université Paris 7, AP–HP, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris, France 
b Department of Maxillo-facial surgery, Hôpital Beaujon, Université Paris 7, AP–HP, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 11 janvier 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Highlights

Lateral rhinotomy approach can be extended by sub-ciliary and lip-splitting incisions.
The Weber-Ferguson approach is the combination of both extensions.
Surgical fields for each approach by exposure of the anterior skeleton and the deep spaces are compared.
In terms of exposure lateral rhinotomy with lip-splitting is equivalent of the Weber Ferguson approach.
The exposure of deep spaces was the same regardless of the incision.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To assess the gain of exposure provided by extensions of the lateral rhinotomy (LR) incision, including subciliary extension, lip-splitting extension, or both (Weber-Fergusson incision), by comparing the surgical field obtained with every incision. The final goal is to better delineate the indications of each approach.

Materials and methods

Prospective study on fresh frozen specimens. A LR incision was first performed, and then extended by subciliary and/or lip-splitting incisions. The exposure of the anterior facial skeleton and of the deep retromaxillar spaces (pterygopalatine fossa and infratemporal fossa) were assessed. The distance between the nasal bone and the most lateral part of the exposure was measured.

Results

Dissection was performed on 4 specimens, with 7 LR. Three LR incisions were extended with subciliary incision, 3 with lip-splitting incision, and 4 with Weber-Fergusson incision. LR incision alone gave only limited access to the lateral orbital rim, the zygomatic arch and the maxillary tuberosity. Both subciliary and lip-splitting incisions gave access to the lateral orbital rim and to the zygomatic arch, but only upper lip incision provided a good access to the maxillary tuberosity. Weber-Fergusson did not significantly increase the surgical field obtained with lip-splitting extension alone. The exposure of the deep retromaxillar spaces was the same in all cases.

Conclusion

LR incision with lip-splitting extension provided an optimal access to the anterior facial skeleton and to the maxillary tuberosity. In terms of exposure, it was equivalent to Weber-Fergusson approach. The exposure of deep spaces was the same regardless of the incision.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Évaluer le gain supplémentaire en termes d’exposition apporté par l’ajout d’un trait de refend (sous-ciliaire, labial ou mixte : voie de Weber-Fergusson) à la voie de rhinotomie latérale (RL) et comparer les champs d’exposition offerts par ces incisions. L’objectif final est d’affiner les indications de ces différentes voies transfaciales.

Matériels et méthodes

L'étude prospective sur sujets anatomiques frais congelés, on a d’abord réalisé une incision de RL, puis des traits de refend sous-ciliaire et/ou labial. Pour chaque situation, l’exposition du squelette antérieur et des espaces profonds rétromaxillaires (fosse ptérygopalatine et fosse infratemporale) était évaluée, en mesurant notamment la distance entre l’os propre du nez et la zone la plus latérale de l’exposition.

Résultats

Quatre têtes ont été disséquées avec 7 voies de RL : 3 avec refend sous-ciliaire, 3 avec refend labial, 4 voies de Weber-Fergusson. La voie de RL n’offrait qu’un accès limité au rebord orbitaire externe, à l’arcade zygomatique et à la tubérosité maxillaire. Les traits de refend sous-ciliaire et labial donnaient accès au rebord orbitaire externe et à l’arcade zygomatique, mais seul le refend labial donnait un accès correct à la tubérosité maxillaire. L’incision de Weber-Fergusson offrait une exposition équivalente à la voie de RL avec refend labial. Les voies de RL avec ou sans refend permettaient une exposition équivalente des espaces profonds étudiés.

Conclusion

Le trait de refend labial permettait d’obtenir une exposition maximale, équivalente à celle offerte par une voie de Weber-Fergusson. Aucun refend n’apportait de bénéfice dans l’exposition des espaces profonds.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Transfacial approach, Lateral rhinotomy, Weber-Fergusson, Maxillectomy, Cadaveric study


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.