Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Obésité et grossesse - 11/01/19

[5-082-D-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0335(18)67932-3 
R. Gabriel , S. Bonneau, E. Raimond
 Service de gynécologie obstétrique, Hôpital Maison-Blanche, Centre hospitalier universitaire de Reims, Université de Reims-Champagne-Ardenne, 51092 Reims cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'obésité concerne 10 % des femmes enceintes. Au premier trimestre, elle augmente la prévalence des avortements spontanés par des mécanismes endocriniens, et celle des anomalies de fermeture du tube neural en raison d'un déséquilibre alimentaire avec carence en acide folique. Dans la seconde moitié de la grossesse, l'obésité est associée à une augmentation de la prévalence des pathologies hypertensives, de la macrosomie et des morts fœtales in utero. Ces complications sont dues davantage à l'obésité elle-même qu'au diabète gestationnel, fréquemment associé. Le pronostic obstétrical est aggravé par une prise de poids excessive pendant la grossesse. Cependant, la prise de poids optimale des femmes enceintes obèses n'est pas clairement définie. Il est probable que des mesures hygiénodiététiques, incluant une activité physique régulière, seraient bénéfiques. Elles sont cependant difficiles à mettre en œuvre. Un nombre croissant de femmes enceintes ont des antécédents de chirurgie bariatrique. En comparaison avec les femmes obèses non opérées, la chirurgie bariatrique diminue la prévalence de la prééclampsie, du diabète gestationnel et du poids de naissance supérieur au 90e centile. En revanche, la prévalence de l'accouchement avant 37 semaines et du poids de naissance inférieur au 10e centile est augmentée. Trois facteurs de risque de complications sont suspectés : la chirurgie malabsorptive (bypass gastrique), un délai inférieur à 12 à 18 mois entre la chirurgie et la grossesse, et la persistance d'une obésité après chirurgie. Les césariennes sont plus fréquentes chez les femmes obèses, mais les études doivent être interprétées en fonction du taux de césarienne dans la population générale. Dans les pays ayant un taux raisonnable de césarienne comme la Norvège (17 %) ou la France (21 %), le taux de césarienne chez les obèses est de l'ordre de 30 à 35 % chez les nullipares, inférieur à 15 % chez les multipares avec utérus non cicatriciel, et de 60 à 75 % en cas d'utérus cicatriciel. Des taux élevés d'accouchement par voie basse ont été rapportés même en cas d'obésité majeure avec indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 50. En revanche, le déclenchement artificiel du travail augmente notablement le risque de césarienne et doit être évité autant que possible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Obésité, Diabète (gestationnel ou de type 2), Macrosomie, Prise de poids pendant la grossesse, Mesures hygiénodiététiques pendant la grossesse, Césarienne, Chirurgie bariatrique


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Embolie amniotique
  • U. Ishaque, C. Huissoud, C. Boisson-Gaudin, F. Broisin, R.-C. Rudigoz, R. Gabriel
| Article suivant Article suivant
  • Spatules de Thierry
  • O. Parant, C. Simon-Toulza, A. Fournié

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.