Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude PLANOPH : plaintes ophtalmologiques recueillies par le médecin généraliste - 15/01/19

The PLANOPH study: Ophthalmologic symptoms collected by the general practitioner

Doi : 10.1016/j.jfo.2018.04.015 
A.-V. Fayolle , C. De Casabianca, J.-F. Huez, E. Cailliez, C. Guineberteau
 Département de médecine générale, faculté de Santé, Angers, France 

Auteur correspondant. Faculté de santé, 28, rue Roger-Amsler, CS 74521, 49045 Angers cedex 1, France.Faculté de santé28, rue Roger-Amsler, CS 74521Angers cedex 149045France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Il existe peu de données dans la littérature sur la prise en charge des plaintes ophtalmologiques en médecine générale. L’objectif principal de l’étude était de décrire les plaintes ophtalmologiques rencontrées et les prises en charge proposées par le médecin généraliste. Il s’agissait d’une étude quantitative, longitudinale, prospective et multicentrique, menée sur 3 départements. Cette enquête de pratique a été réalisée à partir de données de consultation d’internes. Les critères d’inclusion étaient : tout nouveau problème ophtalmologique avec ou sans plainte quel que soit l’âge du patient. L’interne remplissait une fiche d’observation recueillant des données sur : la plainte dans son contexte ; les motifs spécifiques et non spécifiques de celle-ci ; l’identification du problème de santé et la prise en charge proposée. Les données de consultation étaient classées selon la CISP-2. Du 1er mai 2015 au 30 avril 2016, 674 des 53 463 consultations des investigateurs concernaient un motif ophtalmologique soit une incidence de 1,3 %. Dans plus de 70 % des cas, la plainte oculaire était le principal motif de consultation. La majorité des pathologies étaient bénignes et n’ont pas nécessité d’avis spécialisés. Quatre-vingt-six pour cent des consultations ont abouti à une prescription médicamenteuse, dont 47 % de topiques antibiotiques. Onze pour cent des consultations aboutissaient à l’adressage vers une structure de 2e recours, ophtalmologue ou service d’urgence. Des études complémentaires pluriprofessionnelles et pluridisciplinaires permettraient d’enrichir ce travail et d’avoir une vision globale du parcours de soin des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Little data concerning the management of eye disease in general medical practice is reported in the literature. The main objective of the study was the description and management of ophthalmologic symptoms encountered by the general practitioner. The study was a quantitative, longitudinal, prospective, multi-center trial conducted in 3 departments in France, with data gathered from medical residents’ consultation results. The inclusion criteria were: any new ophthalmologic problem with or without complaint, regardless of the patient's age. The resident filled in an observatory questionnaire collecting data on: the complaint within its context ; specific and non-specific reasons for the complaint ; identification of the medical problem and the management offered. The consultation data were classified according to the CISP-2. From May 1, 2015 to April 30, 2016, 674 of the 53,463 consultations held by resident investigators were for an ophthalmologic problem, corresponding to a 1.3% incidence. In over 70% of the cases, the ocular complaint was the main reason for the consultation. The majority of the conditions were benign and managed without specialty consultation. Eighty-six percent of the consultations lead to medication prescription, including 47% topical antibiotics. Eleven percent of the consultations led to referral to a hospital emergency or eye department. Additional multidisciplinary studies could compliment this study and enable a global vision of patients’ clinical care pathways.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ophtalmologie, Épidémiologie, Régulation de l’accès aux soins spécialisés, Soins de santé primaires

Keywords : Ophthalmology, Epidemiology, Gatekeeping, Primary health care


Plan


 Ce travail a fait l’objet d’une présentation orale lors du Congrès national du collège national des généralistes enseignants à Montpellier le 24 novembre 2017.


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 1

P. 32-36 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Multimodal imaging based biomarkers predictive of early and late response to anti-VEGFs during the first year of treatment for neovascular age-related macular degeneration
  • H.N. Tarakcioglu, A. Ozkaya, B. Kemer, M. Taskapili
| Article suivant Article suivant
  • Hymenoptera insect stings: Ocular manifestations and management
  • A. Rouatbi, A. Chebbi, H. Bouguila

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.