Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement par tériparatide chez une patiente adulte exposée aux bisphosphonates et atteinte d’hypophosphatasie révélée par des fractures fémorales atypiques - 15/01/19

Doi : 10.1016/j.rhum.2018.08.003 
Morgane Righetti a, , b , Jean Wach a, b, Romain Desmarchelier b, c, Fabienne Coury a, b
a Service de rhumatologie, centre hospitalier Lyon-Sud, 165, chemin du Grand-Revoyet, 69495 Pierre-Bénite, France 
b Université de Lyon I, 69007 Lyon, France 
c Service d’orthopédie, centre hospitalier Lyon-Sud, 69495 Pierre-Bénite, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les fractures fémorales atypiques sont des fractures atraumatiques des régions sous-trochantériennes ou diaphysaires fémorales. Elles ont principalement été rapportées chez des patients traités par bisphosphonates. Nous rapportons le cas d’une femme de 67 ans présentant une ostéoporose traitée par alendronate durant dix ans. Les radiographies montraient des fractures fémorales atypiques. Les taux de phosphatases alcalines totales et osseuses étaient bas. Un traitement par tériparatide a été introduit afin d’accélérer la consolidation osseuse. Après un an de traitement, la douleur et l’impotence fonctionnelle avaient diminué et les taux de phosphatases alcalines étaient normalisés. Devant une histoire de fractures récurrentes, de fractures fémorales atypiques, de perte spontanée précoce des dents et de taux de phosphatases alcalines bas, le diagnostic d’hypophosphatasie a été évoqué et confirmé par recherche génétique. D’autres facteurs que l’exposition aux traitements antirésorptifs peuvent favoriser les fractures fémorales atypiques telles que les pathologies associées à une structure osseuse anormale, comme l’hypophosphatasie, une maladie génétique rare du métabolisme osseux. Quelques cas publiés ont rapporté une hypophosphatasie de l’adulte traitée par tériparatide avec une bonne efficacité sur les douleurs et la consolidation osseuse mais avec des résultats mitigés sur le plan biologique. Le tériparatide pourrait donc être une option thérapeutique dans l’hypophosphatasie de l’adulte. Les taux de phosphatases alcalines devraient soigneusement être vérifiés chez les patients ostéoporotiques et particulièrement avant d’introduire un traitement antirésorptif. Un taux bas doit être pris en compte et des symptômes évocateurs d’hypophosphatasie recherchés car cette maladie expose au risque de fracture fémorale atypique sous traitements inhibiteurs de la résorption.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypophosphatasie de l’adulte, Fractures fémorales atypiques, Tériparatide, Biphosphonate


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le doi ci-dessus.


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 86 - N° 1

P. 96-98 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La fibromyalgie en France : vécu quotidien, fardeau professionnel et prise en charge. Enquête nationale auprès de 4516 patients
  • Françoise Laroche, Julien Guérin, Déborah Azoulay, Joël Coste, Serge Perrot
| Article suivant Article suivant
  • Polyarthrite chronique destructrice au cours de la maladie de Whipple
  • Sara El Rharras, Emeline Minichiello, Luca Semerano

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.