Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Valeur ajoutée des dosages d’infliximab sanguin et d’anticorps anti-infliximab chez les patients psoriasiques - 15/01/19

Doi : 10.1016/j.annder.2018.09.110 
V. Reymann 1, , T. Vincent 2, D. Bessis 1, O. Dereure 1, C. Girard 1
1 Dermatologie 
2 Département d’immunologie, CHU St-Éloi, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le taux d’infliximab (IFX) sanguin (TIS) paraît corrélé à la réponse clinique chez les patients psoriasiques traités par IFX. L’apparition d’anticorps anti-infliximab (Ac anti-IFX) semble abaisser ce taux et entraîner une perte d’efficacité clinique. En revanche, aucun seuil thérapeutique efficace d’IFX sanguin associé à la réponse clinique n’a pu être démontré tandis que l’intérêt de mesures d’intensification thérapeutique fait l’objet de controverses. Le but de notre étude était de déterminer la valeur ajoutée du dosage systématique des TIS et des Ac anti-IFX en pratique courante chez tous les patients psoriasiques sous IFX.

Patients et méthodes

Tous les patients (soit n=33) traités par IFX pour psoriasis cutané et/ou articulaire au sein du département de dermatologie entre février 2014 et avril 2017 étaient inclus. À chaque visite, l’efficacité clinique de l’IFX (score PASI) était évaluée et les TIS et d’Ac anti-IFX étaient dosés avant l’administration du médicament. Les données recueillies étaient analysées à 2 moments clés : après la phase d’induction (semaine 14) et à la fin de l’étude.

Résultats

Un TIS moyen supérieur était noté chez les patients obtenant un PASI75 à la fin de l’étude. En présence d’Ac anti-IFX, des TIS très faibles voir indétectables étaient observés. L’immunisation en cours d’étude était significativement associée à la non-obtention du PASI 75 à la fin de l’étude Un TIS<2μg/mL à la semaine 14 était statistiquement corrélé à un plus fort risque d’immunisation ultérieure tandis qu’un TIS2μg/mL apparaissait associé à une meilleure réponse clinique globale tout au long de la première année de suivi. Les mesures d’intensification thérapeutique (raccourcissement d’intervalle entre les cures et/ou majoration de posologie) guidées par la perte d’efficacité et les dosages des TIS et d’Ac anti-IFX permettaient d’augmenter le TIS chez 53,8 % des patients concernés, inconstamment associé à la récupération du PASI 75.

Discussion

Notre étude confirmait la corrélation entre le TIS et l’efficacité clinique ainsi que l’échappement thérapeutique lié à l’apparition d’Ac anti-IFX. Un TIS seuil de 2μg/mL à la semaine 14 apparaissait associé à une meilleure réponse clinique prolongée et prédictif (corrélation inverse) du risque d’immunisation ultérieure. Les effets des mesures d’intensification thérapeutique nécessitaient d’être précisés.

Conclusion

Le monitoring systématique des TIS et d’Ac anti-IFX chez les patients psoriasiques n’apparaît pas indispensable. Nous le recommandons après la phase d’induction (semaine 14) en raison de sa valeur prédictive sur la réponse clinique prolongée puis uniquement en cas d’échappement secondaire ou lorsqu’un allègement thérapeutique est envisagé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anticorps anti-infliximab, Psoriasis, Infliximab sanguin


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 12S

P. S108-S109 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’alexithymie est réversible sous traitement dans le psoriasis modéré à sévère : une étude prospective multicentrique
  • F. Sampogna, L. Puig, P. Spuls, G. Girolomoni, M. Radke, B. Kirby, P. Bergmans, P. Smirnov, J. Rundle, A. Castiglia, F. Lavie, C. Paul
| Article suivant Article suivant
  • Les mutations IL36RN des psoriasis pustuleux généralisées ont-elles un impact sur la réponse thérapeutique aux anti-IL-17 ?
  • R. Gabeff, R. Safar, S. Leducq, A. Maruani, L. Machet, G. Sarrabay, I. Touitou, M. Samimi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.