Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les mutations IL36RN des psoriasis pustuleux généralisées ont-elles un impact sur la réponse thérapeutique aux anti-IL-17 ? - 15/01/19

Doi : 10.1016/j.annder.2018.09.111 
R. Gabeff 1, , R. Safar 2, S. Leducq 2, A. Maruani 2, L. Machet 2, G. Sarrabay 3, I. Touitou 3, M. Samimi 2
1 Dermatologie, CHD, La Roche-sur-Yon 
2 Dermatologie, CHU Tours 
3 Laboratoire de génétique des maladies rares et auto-inflammatoires, hôpital Arnaud-de-Villeneuve, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Selon la région géographique, 5 à 70 % des psoriasis pustuleux généralisés (PPG) sont liés à des mutations du gène IL36RN, correspondant à un DITRA « deficiency in IL-36 receptor antagonist ». Actuellement, l’impact de ces mutations sur la réponse thérapeutique aux traitements conventionnels et aux biothérapies est peu connu. Nous décrivons l’efficacité du sécukinumab chez une patiente atteinte d’un PPG avec mutation homozygote IL36RN p.His32Arg.

Observations

Une femme syrienne de 32 ans présentait un PPG responsable de poussées répétées, associant des plaques érythémateuses confluentes recouvertes de pustules, une fièvre et des arthralgies. Il n’y avait pas de consanguinité ou d’antécédents familiaux. La surface corporelle atteinte (SCA) était de 70 %, le score de sévérité (GPPASI) à 32,7. Les traitements par méthotrexate, ciclosporine et anti-TNF n’avaient apporté aucune amélioration. Un NGS (séquençage de nouvelle génération) identifiait une mutation homozygote IL36RN c.95A>G/p.His32Arg ainsi qu’une mutation hétérozygote dans le gène MEFV (c.442G>C/p.Glu148Gln). Un traitement par sécukinumab (300mg S 0, 1, 2, 3 puis toutes les 4 semaines) permettait une résolution quasi complète à 3 mois (SCA résiduelle 1 %, GPPASI 2). Aucune récidive n’était observée à 6 mois (Annexe A).

Discussion

Il a été démontré récemment que l’absence d’inhibition d’IL36, provoquée par une mutation perte de fonction de IL36RN, est responsable d’une augmentation de la réponse Th17. L’efficacité des anti-IL17 chez les patients ayant un PPG a été précédemment rapportée, mais les données chez ceux ayant un DITRA restent rares. Une étude antérieure ayant suggéré une corrélation génotype-phénotype des dermatoses pustuleuses liées aux mutations IL36RN, il est licite de se poser la question de l’impact de ces mutations dans la réponse aux traitements systémiques. À ce jour, cinq observations, dont la nôtre, de PPG liées à différentes mutations IL36RN et traités avec succès par anti-IL-17 ont été rapportés (Annexe A). Deux de ces mutations ont été décrites in vitro comme nulles (absence d’expression de la protéine IL36). Nous décrivons le premier cas de PPG avec une excellente réponse au sécukinumab et porteur d’une mutation qui a précédemment été décrite comme « hypomorphique » (diminution de l’expression protéique). L’effet de la mutation sur l’expression protéique n’a pas été rapportée dans les deux derniers cas (Annexe A).

Conclusion

Sous réserve du faible nombre de cas rapportés, les anti-IL17 semblent efficaces dans les PPG porteurs de mutations IL36RN, quel que soit le variant mutationnel mis en évidence. Les rôles respectifs des facteurs génétiques, épigénétiques et environnementaux qui peuvent influencer l’expression clinique et les réponses aux traitements sont encore largement inconnus dans ce contexte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : IL36RN, Psoriasis pustuleux généralisé, Sécukinumab


Plan


 Les illustrations et tableaux liés aux abstracts sont disponibles à l’adresse suivante : https://doi.org/10.1016/j.annder.2018.09.111.


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 12S

P. S109 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Valeur ajoutée des dosages d’infliximab sanguin et d’anticorps anti-infliximab chez les patients psoriasiques
  • V. Reymann, T. Vincent, D. Bessis, O. Dereure, C. Girard
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité et tolérance des traitements systémiques conventionnels dans le traitement du psoriasis pustuleux acral : étude française rétrospective sur 205 patients
  • B. Husson, C. Barbe, S. Hegazy, J. Seneschal, F. Aubin, E. Mahé, D. Jullien, E. Sbidian, M. d’Incan, C. Conrad, E. Brénault, C. Girard, M. Avenel-Audran, M. Le Maître, P. Modiano, N. Quiles, I. Zaraa, M.-A. Richard, C. Goujon, N. Beneton, J. Destoop, H. Bachelez, M.A. Viguier, Groupe de recherche sur le psoriasis de la SFD

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.