Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Douleur et prurit dans les carcinomes cutanés - 15/01/19

Doi : 10.1016/j.annder.2018.09.251 
A. Poulaliou 1, D. Legoupil 1, P. Schoenlaub 2, M. Herault 2, A.-L. Dupuy De Fonclare 2, M. Poulaliou 3, L. Misery 1, E. Brenaut 1,
1 Dermatologie, CHU de Brest 
2 Dermatologie, HIA, Brest 
3 ENSAE, Paris Tech, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La douleur est fréquente dans les cancers mais peu rapportée dans les carcinomes cutanés. Toutefois la douleur et le prurit peuvent être présents dans les carcinomes basocellulaires (CBC) et épidermoïdes (CE). L’objectif de cette étude était d’en identifier la fréquence et les caractéristiques.

Matériel et méthodes

Tous les patients consultant dans le service de dermatologie de l’HIA pendant 4 mois et présentant une lésion suspecte de carcinome étaient inclus. Des questionnaires sur la douleur (échelle visuelle analogique EVA et questionnaire DN4), le prurit (EVA et 5-D-itch scale) et les symptômes associés étaient proposés. Seuls les patients avec un carcinome confirmé par l’analyse anatomopathologique étaient inclus.

Résultats

Cent dix patients ont été inclus, d’âge moyen 74 ans, dont 53 % d’hommes, représentant 89 CBC et 30 CE. La douleur était significativement plus fréquente pour les CE (33 %) que pour les CBC (4 %) (p<0,001), mais l’intensité n’était pas significativement différente : 2,3 pour les CBC et 3,1 pour les CE. La présence d’une douleur neuropathique (score DN4 ≥ 4) était significativement plus fréquente dans les CE (10 %) que dans les CBC (aucun patient) avec p<0,05. À l’histologie, aucun engainement péri-nerveux n’était retrouvé. La fréquence du prurit : 33 % dans les CE et 22 % dans les CBC, et son intensité : 2,7 et 2,8 respectivement ne différaient pas entre les 2 groupes La sensation de picotements était significativement plus fréquente dans les CE (31 %) que les CBC (9 %). Parmi les caractéristiques du prurit, seule l’aggravation les 2 semaines précédentes était associée aux CE.

Discussion

La présence d’une douleur est significativement plus fréquente dans les CE et peut être un argument diagnostique supplémentaire, surtout si cette douleur a des caractéristiques neuropathiques (association à des brûlures, picotements, prurit, fourmillements…). Dans une étude précédente (Mills et al.), une EVA supérieure à 2 sous-tendait un diagnostic de CE 4 fois plus probable qu’un diagnostic de CBC. À l’histologie, aucun engainement péri-nerveux n’était trouvé. La fréquence du prurit : 33 % dans les CE et 22 % dans les CBC, et son intensité : 2,7 et 2,8 respectivement ne différaient pas entre les 2 groupes. La sensation de picotements était significativement plus fréquente dans les CE (31 %) que dans les CBC (9 %). Parmi les caractéristiques du prurit, seule l’aggravation les deux semaines précédentes était associée aux CE.

Conclusion

La présence d’une douleur, surtout si elle a les caractéristiques d’une douleur neuropathique, est particulièrement évocatrice de CE. Le prurit n’est pas rare dans les carcinomes, mais n’est pas un élément discriminant dans notre étude.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Carcinome cutané, Douleur, Prurit


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 12S

P. S181 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Xeroderma pigmentosum : un nouveau cas d’efficacité des anticorps anti-PD1 dans le traitement d’un mélanome non résécable et de multiples proliférations épithéliales cutanées
  • F. Deilhes, C. Pagès, S. Guillemette, V. Sibaud, M. Masson Regnault, E. Tournier, N. Meyer
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité du pembrolizumab dans le traitement d’un carcinome épidermoïde localement avancé, survenant sous inhibiteurs de JAK pour une myélofibrose
  • N. Haddad, J. Delyon, B. Baroudjian, F. Herms, M. Bagot, C. Lebbe, N. Basset-Seguin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.