Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de l’efficacité du sécukinumab pour le traitement de localisations particulières du psoriasis à l’aide de l’Indice Simplifié du Psoriasis - 15/01/19

Doi : 10.1016/j.annder.2018.09.593 
M.-A. Richard 1, , P. Joly 2, S. Aractingi 3, P. Auquier 4, S. Le Guen 5, E. Mahé 6
1 Dermatologie, vénéréologie et cancérologie cutanée, hôpital de la Timone, Marseille 
2 Dermatologie, CHU Charles-Nicolle, Rouen 
3 Dermatologie, hôpital Cochin–Tarnier, Paris 
4 Laboratoire de santé publique, hôpital de la Timone, Marseille 
5 Novartis, Rueil-Malmaison 
6 Dermatologie, centre hospitalier Victor-Dupouy, Argenteuil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le psoriasis en plaques s’accompagne souvent de lésions dans des localisations critiques aggravant le retentissement de la maladie notamment sur la qualité de vie des patients. Parmi elles, les localisations génitales, du cuir chevelu, des ongles et palmoplantaire sont fréquentes et difficiles à traiter. Nous rapportons ici les résultats d’une étude utilisant la version française de l’Indice Simplifié du Psoriasis (SPI), outil permettant l’évaluation de la réponse à un traitement, pour mesurer l’évolution de ces localisations critiques sous sécukinumab (SK)

Matériel et méthodes

L’étude IPSI-PSO (EUDRACT 2014-003666-25) était prospective, non comparative, multicentrique. Les patients devaient avoir un psoriasis modéré à sévère (PASI ≥ 12) depuis au moins 6 mois. Le sécukinumab (SK 300mg) était administré toutes les semaines jusqu’à la 4e semaine (S4) puis toutes les 4 semaines jusqu’à S48. L’outil SPI donne un score global de sévérité du psoriasis reposant en partie sur 10 questions portant chacune sur une région. Nous présentons ici l’évolution sous SK des patients ayant plus spécifiquement une atteinte de 4 régions : « anogénitale », « cuir chevelu », « mains et ongles » et « pieds et ongles ».

Résultats

Sur 120 patients inclus, 73 avaient une atteinte anogénitale, 90 du cuir chevelu, 93 des mains et ongles et 91 une atteinte des ongles et pieds évolutive à l’inclusion. Un patient pouvait déclarer plusieurs atteintes associées à son psoriasis. À S16, le pourcentage de patients ayant une atteinte de la région « anogénitale » diminuait de 79 % par rapport à l’inclusion, celui des patients concernés par la région « cuir chevelu » diminuait de 83 %, ceux des patients avec une atteinte « mains et ongles » et « pieds et ongles » diminuait de 79 % et de 74 % respectivement. Les taux de réponse pour chacune de ces 4 localisations anatomiques se maintenaient jusqu’à S52. L’évènement indésirable le plus fréquent était la rhinopharyngite (10,8 %). Deux décès sont survenus (traumatisme crânien et lymphome cutané) non liés au traitement de l’étude (Annexe A).

Discussion

On note une réponse similaire au traitement par SK dans les 4 localisations : génitale, cuir chevelu, mains et pieds, qui se maintient tout au long de l’étude. Ceci corrobore les résultats obtenus dans les études précédentes du SK dédiées aux localisations particulières du psoriasis qui utilisaient des questionnaires spécifiques pour chacune de ces localisations (GESTURE NCT01806597, TRANSFIGURE NCT01807520 et SCALP NCT02267135).

Conclusion

Dans cette étude, le SK montre un bénéfice dans le traitement des localisations particulières du psoriasis. La qualité du questionnaire SPI, qui en outre prend en compte et discrimine les localisations particulières du psoriasis dans sa composante sévérité, en fait un outil de choix en pratique courante pour les dermatologues. Il mérite d’être diffusé en pratique courante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Indice simplifié du psoriasis, Qualité de vie, Sécukinumab


Plan


 Les illustrations et tableaux liés aux abstracts sont disponibles à l’adresse suivante : https://doi.org/10.1016/j.annder.2018.09.593.


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 12S

P. S359-S360 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité respective du sécukinumab chez les patients avec un psoriasis naïfs ou non de biothérapies : résultats post-hoc de l’étude IPSI-PSO
  • M.-A. Richard, P. Joly, S. Aractingi, P. Auquier, S. Le Guen, E. Mahé
| Article suivant Article suivant
  • Fasciite de Schulman à propos d’un cas
  • N. Abdous, A. Salhi, A. Djeridane

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.