Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une application mobile pour raccourcir les délais de prise en charge des cancers cutanés - 15/01/19

Doi : 10.1016/j.annder.2018.09.087 
M.-S. Gautier 1,  : Oncodermatologue, L. Ollivaud 2 : Oncodermatologue, A.-M. Heudes 3 : Dermatologue, M. Faivre 4 : Dermatologue, J.-B. Louison 5 : Dermatologue, J.-Y. Gourhant 6 : Dermatologue, F. Mathivon 7 : Dermatologue, V. Desvignes 8 : Dermatologue, F. Lejoyeux-Chartier 9 : Dermatologue, J.-C. Ortoli 10 : Dermatologue

71 médecins généralistes libéraux, ARS Île-de-France, GCS SESAN, ARDOC

1 Cabinet Joinville Le Pont et hôpital Henri-Mondor, Créteil 
2 Cabinet Charenton Le Pont et hôpital Paul D’Egine, Champigny 
3 Montreuil 
4 Noisy-le-Sec 
5 Clichy-sous-Bois 
6 Nemours 
7 Meaux 
8 Provins 
9 Roissy-en-Brie 
10 Bonneuil, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les cancers cutanés ont une incidence croissante amplifiée par le vieillissement de la population. La démographie médicale baisse, augmentant les délais d’accès au dermatologue. La télémédecine par smartphone a montré sa fiabilité, sa sécurité et son intérêt dans l’amélioration du pronostic et la diminution du coût de prise en charge des cancers cutanés. Notre but est de raccourcir le délai de prise en charge des cancers cutanés en ville grâce à la télé-expertise par smartphone.

Matériel et méthodes

Élaboration d’un projet pilote de télé-expertise, financé par l’ARS Île-de-France reposant sur le développement d’une application mobile adossée à la plateforme ORTIF (Outil régional de télémédecine d’Île-de-France). Cette application est destinée aux médecins généralistes qui prennent en photo toute suspicion de cancer cutané et remplissent un télé-dossier, succinct, envoyé instantanément et de façon sécurisée, au dermatologue de proximité qui juge du degré d’urgence et du type de prise en charge la plus adaptée. Conception de l’application smartphone avec le GCS SESAN développée sur IOS et Android et utilisable en mode déconnecté. Dix dermatologues experts ont été recrutés, dans les départements du 77, 93 et 94. 100 médecins généralistes soit 10 autour de chaque dermatologue ont été sollicités afin d’être formés fin 2017 au dépistage des cancers cutanés et à l’utilisation de l’application pour débuter en janvier 2018.

Résultats

Quatre-vingt-onze médecins généralistes ont été recrutés, 71 ont été formés et 42 se sont inscrits sur la plateforme ORTIF. Depuis janvier 2018, 75 demandes de télé-expertises ont été envoyées dont 1 mélanome, 2 carcinomes épidermoïdes, 1 maladie de Bowen, 5 carcinomes basocellulaires, 6 carcinomes non encore confirmés histologiquement, 1 cancer du sein, 4 kératoses pré-carcinomateuses et 30 lésions bénignes essentiellement nævus et kératoses séborrhéiques. Le délai de prise en charge des cancers cutanés grâce à l’application Ortif est en moyenne de 13jours contre 3 mois actuellement.

Conclusion

Notre expérience mixte, libérale et hospitalière, en oncodermatologie nous a conduit à construire ce projet. Cette première évaluation montre que cette application mobile a déjà permis de dépister des cancers cutanés à un stade précoce. Elle représente une réponse aux déserts médicaux. Nous utilisons tous quotidiennement notre smartphone pour échanger des données de santé. Il est urgent que cette activité soit organisée de façon sécurisée avec une cotation CCAM.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Carcinome cutané, Mélanome, Télédermatologie


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 12S

P. S95 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’ustékinumab déclenche-t-il des accidents cardiovasculaires ? (SNDS-SNIIRAM 2010–2016)
  • F. Poizeau, E. Nowak, S. Kerbrat, B. Le Nautout, C. Droitcourt, B. Guillot, E. Sbidian, M.-D. Drici, H. Bachelez, A. Happe, E. Oger, A. Dupuy
| Article suivant Article suivant
  • Carcinomes basocellulaires (CBC) avancés nécessitant un traitement systémique : état des lieux du réseau CARADERM
  • O. Becquart, J. Arpinon, C. Capelle, A. Bassonpierre, P. Combemale, N. Basset Seguin, C. Dutriaux, P. Saiag, F. Granel Brocard, G. Bens, J.J. Grob, E. Maubec, M. Dinulescu, M.T. Leccia, N. Meyer, J.-P. Arnault, O. Zehou, F. Grange, A. Khammari, G. Jeudy, N. Beneton, N. Kramkimel, C. Robert, J. De Quatrebarbes, L. Jean-Philippe, S. Dalle, L. Mortier, B. Guillot, CARADERM

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.