Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Péricardites aiguës et épanchements non inflammatoires du péricarde - 17/01/19

[11-036-P-10]  - Doi : 10.1016/S1166-4568(18)59431-6 
L. Soulat Dufour a, b : Praticien hospitalier, S. Ederhy a, b : Praticien hospitalier, S. Adavane Scheuble a, b, c : Praticien hospitalier, M. Chauvet a, c : Chef de clinique-assitant, P. Nhan a, c : Chef de clinique-assitant, G. Soulat d, e : Praticien hospitalier universitaire, F. Boccara a, f : Professeur des Universités-praticien hospitalier, A. Cohen a, b,  : Professeur des Universités-praticien hospitalier
a Service de cardiologie, Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, 184, rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris cedex 12, France 
b Unité INSERM UMRS-ICAN 1166, Sorbonne Université, France 
c Sorbonne Université, Paris, France 
d Service d'imagerie, Hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
e Unité INSERM, U970, Université Paris-Descartes, Paris, France 
f Unité INSERM, UMRS 938, Sorbonne Université, Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 18 janvier 2019

Résumé

Le diagnostic de péricardite aiguë comprend des critères diagnostiques cliniques, morphologiques dérivés de l'imagerie et biologiques. La prise en compte de facteurs de gravité doit orienter le clinicien vers une prise en charge ambulatoire ou hospitalière. Le traitement médicamenteux de la péricardite aiguë est basé sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) dont l'aspirine et la colchicine. Les péricardites aiguës et les épanchements non inflammatoires du péricarde présentent un spectre étiologique large. Il faut distinguer les causes infectieuses (virales, bactériennes, fongiques) des causes non infectieuses (insuffisance rénale, maladies auto-immunes, syndrome péricardique après atteinte cardiaque, hémopéricarde, néoplasies). Les autres causes sont plus rares. La péricardocentèse est indiquée en cas de tamponnade cardiaque, pour les épanchements péricardiques moyens à sévères symptomatiques ne répondant pas à un traitement médical et devant une suspicion de cause bactérienne ou néoplasique.


Mots-clés : Péricardite aiguë, Épanchement péricardique, Tamponnade, Constriction péricardique, Péricardocentèse


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.