Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Exploration fonctionnelle auditive - 22/01/19

[20-042-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0351(18)41780-1 
B. Lourenço  : Docteur en neurosciences, P. Avan : Professeur des Universités
 Laboratoire de biophysique neurosensorielle, UMR Inserm 1107 Neuro-Dol, Faculté de médecine, Université Clermont-Auvergne, 28, place Henri-Dunant, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 18
Iconographies 16
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'exploration fonctionnelle auditive n'a évolué que de manière incrémentale en ce qui concerne ses grands principes techniques au cours des dernières décennies. Si on prend l'exemple des tests objectifs de référence en audiologie, ils restent ancrés sur les potentiels évoqués auditifs, notamment les potentiels évoqués auditifs précoces du tronc cérébral, et les otoémissions. A fortiori, les bases de l'exploration fonctionnelle, qui demeurent psychoacoustiques, restent l'audiogramme tonal et l'audiogramme vocal. En revanche, le paysage des indications a considérablement évolué au détriment apparent de certaines explorations : l'imagerie par résonance magnétique, par sa résolution, sa sensibilité et sa spécificité, a totalement supplanté les potentiels évoqués ou l'étude fine du réflexe acoustique dans la recherche de schwannomes vestibulaires de petite taille. Or, dans le même temps, les cadres physiopathologiques ont bénéficié d'une beaucoup plus fine connaissance de la physiologie des cellules sensorielles et des voies nerveuses auditives, jusqu'à l'échelle moléculaire. Il en est ressorti des concepts qui ne cessent d'être élargis ou raffinés, comme celui des désordres du spectre des neuropathies auditives qui affectent les performances auditives dans le domaine du temps et non pas des fréquences. On en arrive à l'idée, validée chez la souris, de neuropathies auditives cachées, à audiogramme tonal normal, parce que les synapses atteintes correspondent à des fibres nerveuses qui ne sont pas sollicitées en dessous de 40 dB. Cette entité signe-t-elle la mort de l'audiogramme tonal liminaire ? Certainement pas, mais elle entérine la mort de l'exploration fonctionnelle auditive irréfléchie, fondée sur l'obéissance à une recette empirique universelle appliquée quelle que soit la question posée par le patient, également la mort de poncifs comme : « l'électrocochléographie (ECoG) n'a plus d'indication au xxie siècle », ou encore : « les otoémissions ne servent que chez le bébé pour le dépistage ». La curiosité du médecin, transformé en détective, et l'inventivité de l'ingénieur, qui développe des tests plus astucieux, plus rapides, plus fiables, se voient récompensées au quotidien. C'est pourquoi cet article, dont la dernière version remonte à 1998, devait être réécrit en 2018, même si la dernière révolution de l'exploration fonctionnelle auditive a eu lieu en 1978.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Audiométrie, Impédancemétrie, Potentiels évoqués auditifs, Produits de distorsion acoustique, Électrocochléographie, Potentiels multiples stationnaires


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Examen clinique de l'oreille
  • J.-M. Thomassin, D. Korchia, J.-B. Danvin, C. Forman-Glard, A. Bailhache-Behnima
| Article suivant Article suivant
  • Dépistage de la surdité chez l'enfant
  • M. François

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.