Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rôle de l’imagerie par résonance magnétique dans l’exploration des cholangiocarcinomes hilaires - 23/01/19

Role of magnetic resonance imaging in preoperative assessement of hilar cholangiocarcinoma

Doi : 10.1016/j.lpm.2018.06.012 
Nozha Toumi 1, , Hanene Abid 2, Salah Henchir 1, Houssem Harbi 2, Nejmeddine Affes 2, Khaireddine Ben Mahfoudh 1
1 Service d’imagerie médicale, hôpital Habib-Bourguiba, Sfax, Tunisie 
2 Service de chirurgie générale, hôpital Habib-Bourguiba, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant. Habib-Bourguiba hospital, radiology department, avenue Majida-Boulila, 3029 Sfax, Tunisie.Habib-Bourguiba hospital, radiology departmentavenue Majida-BoulilaSfax3029Tunisie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 0

Points essentiels

La Bili-IRM est un examen non invasif et très performant permettant de détecter l’obstruction biliaire, de la localiser et de prédire son caractère malin.

L’association des séquences bi et tridimensionnelles est recommandée pour mieux apprécier, caractériser un obstacle biliaire et identifier d’éventuelle variante anatomique.

Le diagnostic différentiel peut se poser avec les autres cholangiopathies. Outre l’analyse des anomalies des voies biliaires au-delà de la sténose, les signes prédictifs de malignité sont : le rétrécissement luminal irrégulier, asymétrique, d’une épaisseur>3mm sur une étendue>13mm, un arrêt abrupt de la sténose et le rehaussement supérieur à celui du parenchyme hépatique adjacent aux temps artériel et portal.

L’imagerie de diffusion améliore la sensibilité de détection des sténoses biliaires. Une restriction de la diffusion s’avère utile pour distinguer une sténose tumorale maligne d’une sténose bénigne.

Une lecture de la Bili-IRM couplée aux séquences LAVA tardives et de diffusion améliore la sensibilité de détection d’une éventuelle extension le long de l’arbre biliaire sans toutefois être spécifique.

La précision diagnostique de l’IRM avec injection de chélates de Gadolinium est satisfaisante dans l’évaluation de l’extension vasculaire, mais reste toutefois inférieure à celle de la TDM.

L’imagerie de diffusion couplée aux séquences dynamiques jouent un rôle capital dans l’évaluation de l’atteinte hépatique, ganglionnaire et péritonéale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

Magnetic resonance cholangiopancreatography is a non-invasive imaging, highly performant in detecting and locating biliary stenosis and in predicting its malignancy.

The combination of two and three-dimensional MRI sequences is recommended to assess a biliary obstacle.

Cholangiopathies are the main differential diagnosis of cholangiocarcinomas. In addition to bile duct abnormalities beyond the stenosis, the predictive signs of malignancy are: asymmetric irregular luminal narrowing (longer than 3mm and thicker than 13mm), abrupt discontinuation of stenosis, and enhancement superior to that of the adjacent hepatic parenchyma during arterial and portal acquisitions.

Diffusion sequences improve the sensitivity of biliary stenosis detection. Moreover, restriction of diffusion is useful for distinguishing malignant from benign stenosis.

Combining Magnetic resonance cholangiopancreatography, late LAVA and diffusion sequences improves the sensitivity of detection of a possible biliary extension without significant specificity.

MRI with gadolinium chelate injection is efficient in assessing vascular extension of cholangiocarcinomas. However its accuracy remains lower than that of Ct-scan.

To assess hepatic, lymphatic and peritoneal extensions of cholangiocarcinomas, it is fundamental to combine diffusion and dynamic MRI sequences.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 11-12P1

P. 950-960 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Perturbateurs endocriniens : vers une régulation insatisfaisante
  • Célia Ravel, Olivier Kah
| Article suivant Article suivant
  • Cette horloge qui nous gouverne
  • Damien Léger, et le Groupe consensus chronobiologie et sommeil de la Société française de recherche et médecine du sommeil (SFRMS) 1

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.