Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lucie et sa famille : une étude psychopathologique de l’effet fantôme chez deux cousins germains issus de sœurs jumelles - 30/01/19

Lucie and her family: A psychopathological view of a ghost effect concerning two first cousins born from twin sisters

Doi : 10.1016/j.evopsy.2017.12.003 
Lise Turdeanu  : Psychiatre, Praticien hospitalier
 Centre Hospitalier, 43, rue de l’Isle, 80142 Abbeville Cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Cette étude s’attache à décrire une situation clinique rare partagée par une jeune patiente et son cousin germain, tous deux issus de sœurs jumelles : des hallucinations acoustico-verbales non psychotiques mais d’origine transgénérationnelle. Nous proposerons une lecture psychopathologique d’un effet fantôme opérant dans cette famille à partir du cadre conceptuel de la « hantise généalogique », élaboré par Maria Torok et Nicolas Abraham.

Méthode

Une jeune patiente hospitalisée, en psychiatrie pour des idées et des comportements autolytiques ainsi que des hallucinations (injonctions de se faire du mal), a été rencontrée avec la constellation familiale, en particulier avec son cousin qui rapportait avoir des hallucinations similaires. Nous avons tenté d’analyser ce phénomène en termes d’effet fantôme et de circonscrire l’origine de la crypte, dont nous avons fait l’hypothèse qu’elle était commune aux deux mères, et responsable d’une transmission inconsciente des jumelles à leurs enfants, faisant retour chez eux à travers les hallucinations. Le texte de cet article était élaboré de manière concomitante ; un exemplaire a été remis à la patiente à sa demande, qui en a fait la lecture à sa mère.

Résultats

Les entretiens familiaux ont permis, tandis que nous progressions dans la connaissance de l’histoire familiale, de mettre en lumière les symptômes de la patiente au regard du passé des jumelles, marqué par la perte de leur propre mère ; de lever certains non-dits qui entravaient lourdement l’introjection et la symbolisation d’une histoire traumatique. La situation thérapeutique d’écrire et de faire lire a pu permettre le passage de secrets clivés non verbaux à une forme par le verbe, l’élaboration et la symbolisation. Elle s’est accompagnée d’un amendement durable de la symptomatologie chez la patiente comme chez son cousin, et perdurant plus de huit mois après l’arrêt de tout traitement.

Discussion

Les substrats sous-tendant de tels phénomènes sont nécessairement difficiles à élucider, vu le caractère transsubjectif de l’exercice de décryptage des opérations symboliques qui régissent la vie psychique d’une famille (les souvenirs rapportés n’en étant jamais que leur reconstruction). Le rôle fondamental des interactions précoces dans la construction métapsychologique de l’« enfant-thérapeute » a été identifié par Ferenczi. Freud en appelle à une empreinte mnésique sous-tendant une certaine forme de contrainte émanant des générations antérieures, et donnant l’impression d’une répétition du traumatisme à travers les générations.

Conclusion

L’intérêt de l’approche transgénérationnelle des secrets de famille peut élargir la compréhension de productions pathologiques bizarres, ainsi que de certains phénomènes psychotiques. Sa méconnaissance peut conduire à des diagnostics par excès de dépressions, de troubles de la personnalité, de deuils pathologiques, voire de schizophrénie. D’importants espoirs thérapeutiques peuvent être soulevés dans le cadre d’une psychothérapie d’approche analytique se situant dans cette lignée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aims

This article aims to describe an uncommon clinical situation encountered in a young patient and her first cousin, whose mothers were twin sisters, consisting in acoustic and verbal hallucinations, not originating from psychosis, but of transgenerational origin. The psychopathological interpretation proposed is that of a ghost effect in this family, calling on concept of the “genealogical obsessive fear”, theorized by Maria Torok and Nicolas Abraham.

Method

A young patient hospitalized in psychiatric unit for self-harm behaviours and hallucinations (injunctions to self-harm) was met with her familial constellation, and in particular with her cousin, who reported similar hallucinations. We set out to analyze this phenomenon as a ghost effect, and to define the origin of the crypt, hypothesizing that it was common to the two mothers, and that it was responsible for an unconscious transmission from the twin mothers to their children, appearing in them in the form of these hallucinations. This article was being drafted at the time; the patient asked us for a copy, and read it to her mother.

Results

We gained acquaintance with the past history of this family, and the family interviews enabled us to cast light on the patient's symptoms, by way of the past history of the twins, on whom suffering had left its mark because of the death of their mother. We were also able to bring to light unspoken elements that were seriously hampering the introjection and symbolization of the traumatic past. The therapeutic situation, which consisted in writing and having the writings read, enabled the shift from non-verbalised secrets to a verbal, elaborated and symbolized form. This was associated with lasting recovery for the patient and her cousin, persisting more than eight months after the end of treatment.

Discussion

The substrates underpinning phenomena of this sort are obviously difficult to elucidate, in view of the trans-subjective nature of the process of decoding symbolic operations governing a family's psychic life (the reported memories are merely reconstructions). The fundamental part played by early interactions in the meta-psychological construction of the “child-therapist” was theorised by Ferenczi. Freud calls upon a mnesic trace, responsible for a form of constraint deriving from previous generations, suggesting a recurrence of the trauma from generation to generation.

Conclusion

The transgenerational approach to family secrets can enhance our understanding of unusual pathological productions, and also of certain psychotic phenomena. Failure to apprehend of this can lead to misdiagnosis of depression, personality disorder, pathological bereavement, and even schizophrenia. Considerable therapeutic hopes can be derived from a psychotherapeutic analytic approach along these lines.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Transgénérationnel, Transmission psychique, Secret de famille, Deuil, Traumatisme psychique, Cas clinique, Psychopathologie, Hallucinations auditives, Automatisme mental, Après-coup, Subjectivation

Keywords : Transgenerational, Psychic transmission, Family secret, Bereavement, Clinical case, Psychopathology, Acoustic hallucinations, Mental automatism, Aftermath, Subjectivation


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Turdeanu L. Lucie et sa famille : une étude psychopathologique de l’effet fantôme chez deux cousins germains issus de sœurs jumelles. Evol psychiatr XXXX; vol (no): pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 1

P. 151-164 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’émersion de l’insoi nanopsychiatrique
  • Bernard Andrieu
| Article suivant Article suivant
  • Réflexions sur un cas d’érotomanie associée dans la perspective freudienne du délire comme « tentative de guérison » dans la psychose
  • Jessica Tran The

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.