Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enjeux et travail de frontière : approche métapsychologique des limites - 30/01/19

The challenges of working at the frontier: A meta-psychological approach to borders

Doi : 10.1016/j.evopsy.2018.10.011 
Manuella De Luca a,  : Psychiatre, responsable du pôle de psychiatrie et de psychopathologie de l’adolescent et du jeune adulte, professeur associé HDR, Estelle Louët b : Maître de conférences, psychologue clinicienne et psychanalyste, Hélène Suarez-Labat c : Psychanalyste, docteur en psychologie et psychopathologie, membre du laboratoire psychologie clinique, psychopathologie, psychanalyse
a Laboratoire psychologie clinique, psychopathologie, psychanalyse (PCPP, EA 4056), institut MGEN La Verrière, institut de psychologie, université Paris Descartes – Sorbonne Paris Cité, 72, boulevard E. Vaillant, 92000 Boulogne, France 
b Laboratoire PCPP (EA 4056), service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, groupe hospitalier, Pitié-Salpêtrière, université Paris-Descartes Sorbonne Paris Cité, boulevard de l’hôpital, 75012 Paris, France 
c Laboratoire psychologie clinique, psychopathologie, psychanalyse (PCPP, EA 4056), université Paris Descartes – Sorbonne Paris Cité, 72, boulevard E. Vaillant, 92000 Boulogne, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 20
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Il s’agit de réinterroger le concept de limite dans les champs psychopathologique et psychanalytique au-delà d’une centration nosographique sur la catégorie de trouble borderline de la personnalité. Adoptant une approche conceptuelle, notre propos se centre sur une forme particulière de limite que sont les frontières. La notion de frontière permet à la fois de dépasser une approche purement linéaire, bidimensionnelle induite par le terme de limite et de promouvoir une approche dynamique et processuelle.

Méthode

La notion de frontière fait l’objet de nombreux débats et s’inscrit dans une réflexion sur la spatialité de l’appareil psychique. Freud l’a associée à la pulsion et au moi comme être de frontière. P. Federn a prolongé ces travaux en s’intéressant aux frontières du moi et à leur fluctuation notamment dans la schizophrénie et la dépersonnalisation. D’autres concepts participent à la compréhension de la délimitation de l’appareil psychique : le pare-excitation proposé par Freud, les barrières travaillées par Bion et dans le domaine des troubles autistiques et le moi-peau de Didier Anzieu.

Résultat

La notion de frontière met en tension l’espace bi- et tri-dimensionnel, ligne de démarcation et lieu de passage, zone de conflit et de transformation, trophicité et toxicité. Elle souligne l’importance d’être plus qu’une simple ligne, mais un espace véritable, lieu psychique en construction. Elle nous permet de dégager l’idée d’enjeux et de travail de frontière. Les enjeux de frontière concernent la délimitation et la différenciation dedans/dehors et en interne celle des différents espaces ou instances psychiques. Le travail de frontière, travail psychique de transformation, de mise en tension, de conflictualisation et de confrontation à un au-delà du moi, du corps et du langage.

Discussion

Les enjeux de frontière aboutissent à la délimitation interne/externe et à la différenciation : bon à l’intérieur et mauvais à l’extérieur et en garantissent la protection. Ils se prolongent dans le travail de frontière : la frontière délimite les contenants mais elle participe aussi à l’intégration du contenu. Dans sa dynamique, le travail de frontière participe à la transformation de l’excitation, dont la valeur paradigmatique est soutenue : passage de frontières qui poussent aux changements. Le travail de frontière est particulièrement sollicité à l’adolescence, mais il perdure tout au long de la vie et peut favoriser ou entraver les processus de changement, il peut se rigidifier, se scléroser, limitant alors la dynamique psychique, et participer à la genèse des symptômes.

Conclusion

Penser les limites en termes de frontière permet de rendre compte des processus psychiques engagés tout au long de la vie dans la délimitation et la transformation de l’appareil psychique. L’attention portée aux enjeux et au travail de frontière, dans leur fonction transformationnelle mais aussi dans leurs points de butée, soutient une approche dynamique du fonctionnement psychique, sur un continuum entre normal et pathologique. La frontière, en tant que forme particulière de limite, offre une lecture originale des processus sous-jacents à l’expression contemporaine de la souffrance psychique et dynamise l’approche nosographique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

The aim of this article is to revisit the concept of border or frontier in the areas of psychopathology and psychoanalysis, moving beyond a nosographic focus on the borderline personality category. In a conceptual approach, we focus on a particular form of dividing line or boundary, the border or frontier. This notion makes it possible to go beyond a purely linear, bi-dimensional approach attached the notion of a dividing line in favour of a dynamic and processual approach.

Method

The notion of the frontier has been widely debated, and belongs to reflection on the spatial dimension of the psychic apparatus. Freud linked it to drives and to the self. P. Federn went on to explore the frontiers of the ego and their fluctuations, in particular, in schizophrenia and depersonalisation. Other concepts contribute to an understanding of the boundaries of the psychic apparatus – Freud's “protective shield”, the barriers envisaged by Bion, and for Didier Anzieu the sphere of autistic disorders and his “moi-peau”.

Result

The notion of the frontier confronts bi-dimensional and tri-dimensional space, demarcation lines, passing places, conflict zones, transformation zones, trophism and toxicity. It underlines the importance of the fact that it is not a mere line, but a genuine space, a psychic place under construction. This leads on to the notion of the challenges raised by frontiers and the way to work on them. The challenges relate to the delineation and the differentiation of inside and outside, and on the inside to the differentiation of the different psychic entities or spaces. Working on frontiers involves psychic transformation and confrontation or conflict with what is beyond self, body and language. The challenges of frontiers or borders lead to a delineation of what is internal and what is external, and to differentiations: good inside, bad outside, guaranteeing protection. This is taken up again in work on the frontier: the frontier defines containers, and also contributes to the integration of content. In its dynamics, work on borders and frontiers contributes to converting excitation, the paradigmatic value of which is maintained: a crossing of borders that leads to change. Work on frontiers is particularly useful for adolescents, but its usefulness is lifelong, and it can favour or hamper processes of change; it can become rigid and sclerotic, which restricts the psychic dynamic and contributes to generating symptoms.

Conclusion

When dividing lines are envisaged as frontiers, it becomes possible to distinguish psychic processes that are underway throughout life in the delineation and transformation of the psychic apparatus. If we pay attention to work on frontiers and their transforming function, and note where obstacles are encountered, we can contribute to a dynamic approach to psychic functioning, working on a continuum from the normal to the pathological. The frontier, as a particular form of dividing line, provides a reappraisal of the processes underpinning contemporary expressions of psychic suffering, and gives impetus to the nosographic approach.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Frontières, Limites, Barrières, Enveloppe psychique, Travail de frontière, Adolescence

Keywords : Frontiers, Border, Barriers, Psychic envelop, Work on the border, Adolescence


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : De Luca M, Louët E, Suarez-Labat H. Enjeux et travail de frontière : approche métapsychologique des limites. Evol psychiatr 2019;84(1): pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 1

P. 49-68 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Delusion, self, and antipsychotics. A phenomenological approach to antipsychotics’ effect
  • François Monville
| Article suivant Article suivant
  • Les frontières psychanalytiques du moi : Freud, Klein, Winnicott, Lacan
  • Thomas Lepoutre, Isabel Victoria Fernandez, Fanny Chevalier, Marie Lenormand, Nicolas Guérin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.