Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Soi et soi/être, de la bactérie au salience network - 30/01/19

Self and self-being, from the bacteria to the salience network

Doi : 10.1016/j.evopsy.2018.10.010 
Renaud de Beaurepaire  : Psychiatre, chef de pôle
 Groupe Hospitalier Paul Guiraud, 54, avenue de la République, 94806 Villejuif, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 20
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La notion de soi reste difficile à définir. L’objectif de cet article est de chercher à mieux comprendre ce qu’est le soi en retraçant son évolution depuis les origines, et en se focalisant sur la distinction soi/non-soi. L’idée étant que la distinction soi/non-soi est une constante primaire et fondamentale dans la construction des organismes.

Méthodes

On retrace rapidement l’évolution de la distinction soi/non-soi depuis les bactéries jusqu’à l’être humain dans les deux grands systèmes où l’existence d’un soi apparaît essentielle, le système immunitaire et le cerveau.

Résultats

L’organisation du soi immunitaire est encore largement incomprise. Il apparaît que le soi doit être appréhendé à différents niveaux, celui du stockage des mémoires et celui de leur supervision. Dans le cerveau, il est aussi nécessaire de distinguer un soi préconscient et un soi en action que l’on appelle le soi/être. Pour illustrer la notion de soi/être, on analyse ce qu’il pourrait être dans la compulsion à boire chez les personnes dépendantes à l’alcool.

Discussion

La construction du soi paraît se faire en utilisant des mécanismes sensoriels de transformation du non-soi en soi, et des mécanismes exécutifs d’exclusion du non-soi. Le premier mécanisme construit un système de représentations du non-soi qui permet d’être en permanence prêt à être confronté à l’environnement. Le second mécanisme repose sur la capacité à faire des choix, sur le modèle « ceci c’est moi, cela ce n’est pas moi » ; dans le cerveau, il pourrait consister en un processus exécutif utilisant le soi/être, qui est cet instant où un objet est choisi et occupe seul l’espace du soi en acte ; on propose que le support biologique de ce choix en acte – le soi/être – est le salience network.

Conclusion

L’étude de l’évolution du soi depuis les origines, en se focalisant sur la distinction soi/non-soi, pourrait être un moyen de mieux comprendre la nature du soi.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

The notion of self remains difficult to define. The objective of the present paper is to try to more fully understand what the self is, by tracing its evolution from the origins, and by focusing on the distinction between self and non-self, the guiding idea being that the self/non-self distinction is a primary and fundamental constant in the construction of organisms.

Methods

We rapidly describe the evolution of the self/non-self distinction, from bacteria to humans, in the two main systems where the self is essential, namely the immune system and the brain.

Results

The organization of the immune self is still poorly understood. It seems that the self needs to be considered on two levels, that of memory storage and that of memory supervision. In the brain, we also need to distinguish a preconscious self from an acting self that can be called the self-being. To illustrate the notion de self-being, we analyze what it could be in the case of the compulsion to dink in alcoholics.

Discussion

It seems that the self builds itself using sensory mechanisms that convert non-self into self, and executive mechanisms that exclude the non-self. The conversion of the non-self into self builds a system of representations of non-self that prepares the subject to confront the environment; the executive mechanisms rest on the ability to make choices, on a “this is me, that is not me” model; in the brain, this could be achieved by an executive process using the self-being, which is the moment when an object is chosen occupies the whole space of the acting self; it is suggested that the biological underpinning of this enacted choice – the self-being – is the salience network.

Conclusion

The study of the evolution of the self from the origins, focusing on the self/non-self distinction, could be a useful tool to more fully understand the nature of the self.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Soi, Non-soi, Biologie, Immunologie, Cerveau, Cognition, Danger, Soi/être

Keywords : Self, Non-self, Biology, Immunology, Brain, Cognition, Danger, Self-being


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : de Beaurepaire R. Soi et soi/être, de la bactérie au salience network. Evol psychiatr 2019; 84(1) : pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 1

P. 5-24 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Éditorial
  • Renaud de Beaurepaire, Fabien Agneray
| Article suivant Article suivant
  • De Freud à Benedetti : variations sur la distinction soi non-soi dans la situation psychanalytique avec des patients schizophrènes
  • Christophe Chaperot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.