Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Perceptions par leurs employeurs des salariés en situation de souffrance psychique liée au travail - 04/02/19

Employers’ perceptions of their employees experiencing psychic work-related suffering

Doi : 10.1016/j.admp.2018.10.004 
J. Foure a, , F. Vincent a, C. Cade a, W. Bellanger a, A. Petit b, C. Begue a
a Département de médecine générale, UFR santé Angers, 2, rue Haute-de-Reculée, 49100 Angers, France 
b Service de santé au travail et pathologies professionnelles, CHU Angers, 4, rue Larrey, 49100 Angers, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Déterminer comment les employeurs percevaient les salariés en situation de souffrance psychique liée au travail dans leur entreprise.

Méthode

Une étude qualitative par entretiens individuels semi-dirigés a été menée entre janvier et novembre 2017. Chaque entretien a fait l’objet d’un double codage avant analyse thématique de manière inductive au fil des entretiens.

Résultats

L’étude a porté sur 15 entretiens auprès d’employeurs ou de directeurs des ressources humaines d’entreprises allant de 5 à 900 salariés, localisées en France dans le Maine et Loire, la Sarthe et la Charente. Cette étude a fait apparaître de nombreuses interrogations et incompréhensions de la part des employeurs concernant les origines et les facteurs de risque de souffrance psychique au travail avec notamment la tendance à considérer les facteurs privés comme des facteurs de risque psychosociaux. Les employeurs ont décrit une mise à l’épreuve de la relation avec leurs salariés par l’apparition d’un sentiment de méfiance, d’injustice et d’une perte de confiance. Les actions des employeurs étaient limitées par un défaut de formation sur les risques psychosociaux, par le sentiment de manque de possibilité d’agir sur la part privée et par les enjeux économiques.

Conclusion

L’ensemble des incompréhensions des employeurs a semblé compliquer les situations de souffrance psychique au travail avec une dégradation secondaire des relations employeur/salarié et être parfois à l’origine d’une volonté de séparation. L’étude a permis de montrer, dans certains cas, une non-reconnaissance de la souffrance psychique du salarié par son employeur. Il pourrait être intéressant de mener des études sur les impacts de cette non-reconnaissance dans les situations de souffrance psychique au travail.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To determine how do employers perceive employees of their company in situation of work-related mental disorders.

Method

A qualitative study by semi-structured interviews was conducted between January and November 2017. Each interview was double-coded before a thematic analysis inductively over the course of the interviews.

Results

The study covered 15 interviews with employers or human ressources managers of companies ranging from 5 to 900 employees, located in France (Maine et Loire, Sarthe and Charente). This study revealed many questions and misunderstandings about the part of employers concerning the origins and risk factors for psychic suffering at work, with particular difficulty in distinguishing private factors from professional factors. Employers described the deterioration of the relationship by the appearance of a mistrust, injustice feeling or loss of confidence in their employees. The actions of the employers were limited by a lack of training on psychosocial risks, by the feeling of not being able to act on the private part and by the economic stakes.

Conclusion

All the misunderstandings of employers seemed to complicate situations of psychological suffering at work with a secondary degradation of employer/employee relations and sometimes at the origin of a desire for separation. The study made it possible to show, in some cases, a non-recognition of the psychological suffering of the employee by his employer. It might be interesting to conduct studies on the impacts of this non-recognition in situations of psychic suffering at work.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Stress professionnel, Médecine du travail, Charge de travail, Équilibre entre travail et vie personnelle, Épuisement professionnel

Keywords : Occupational stress, Occupational medecine, Workload, Work life balance, Burnout


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 80 - N° 1

P. 16-26 - février 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Description des régulations opérées par les soignants face aux facteurs organisationnels : un enjeu de santé au travail et de performance des services de soins
  • E. Laneyrie, S. Caroly, A. Descatha
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du retour à l’emploi après un programme de réadaptation professionnelle
  • M. Ben Lahoussine, T. Gouyet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.