Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation clinique de la dysautonomie dans la Narcolepsie de Type 1 - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.205 
L. Barateau 1, , S. Chenini 1, C. Pesenti 1, A.-L. Rassu 2, E. Evangelista 1, R. Lopez 1, I. Jaussent 1, Y. Dauvilliers 1
1 Inserm U1061, unité des troubles du sommeil, centre de référence national narcolepsie hypersomnies, Montpellier, France 
2 Unité des troubles du sommeil, centre de référence national narcolepsie hypersomnies, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

(1) Évaluer les symptômes dysautonomiques au moyen d’une échelle validée (SCOPA-AUT) chez des patients avec une narcolepsie de type 1 (NT1) comparés à des sujets sains ; (2) Étudier les déterminants d’un score SCOPA-AUT élevé dans la NT1 ; (3) Étudier l’effet des traitements (TTT) pour la NT1 sur les scores de SCOPA-AUT.

Méthodes

Quatre-vingt-douze patients NT1 consécutifs, non traités (59 hommes(H), 39±16 ans) du centre de référence national narcolepsie et 109 témoins (63H, 43±18 ans) ont rempli la SCOPA-AUT, évaluant les dysfonctionnements des domaines gastro-intestinaux, urinaires, cardiovasculaires, pupillomoteurs, sexuels, et la thermorégulation. Les caractéristiques sociodémographiques et cliniques de tous les participants étaient recueillies, et les données biologiques et électrophysiologiques des patients. Un sous-groupe de 59 NT1 a complété l’échelle une 2e fois, sous TTT.

Résultats

Comparés aux témoins, les NT1 étaient plus souvent obèses, sans différence d’âge et sexe. Le score total SCOPA-AUT était plus élevé chez les NT1, même après ajustement sur l’IMC (12,9±6,8 vs 5,4±5,1). Les NT1 avaient plus de symptômes que les témoins, dans chaque sous-domaine de l’échelle. Un score élevé était associé à un âge plus élevé, une moins bonne qualité de vie, plus de symptômes dépressifs. Parmi les patients évalués 2 fois, le score total ne changeait pas, ni chaque sous-domaine de l’échelle.

Conclusion

Nous confirmons via une échelle validée une perturbation clinique du système nerveux autonome dans la NT1. L’absence d’effet du TTT serait en faveur d’un marqueur-trait, plus qu’état, de cette dysautonomie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 17 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Déterminants d’une durée de sommeil allongée : étude en condition standardisée bed-rest sur 32 heures
  • E. Evangelista, L. Barateau, R. Lopez, S. Chenini, A.L. Rassu, C. Delbos, B. Carlander, I. Jaussent, Y. Dauvilliers
| Article suivant Article suivant
  • La séquence sommeil lent - sommeil paradoxal est-elle fondamentale pour la consolidation mnésique ?
  • M. Strauss, L. Griffon, P. Van Beers, M. Chennaoui, D. Léger, P. Peigneux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.