Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution du syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) et impact sur les arythmies cardiaques après anesthésie générale - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.209 
R. Tamisier 1, , L. Seguin 2, S. Doutreleau 1, R. Guzun 1, M. Destors 1, P. Albaladejo 2, J.-L. Pépin 1, J.-F. Payen 2
1 Inserm U1042, laboratoire HP2, université Grenoble-Alpes, Grenoble, France 
2 Pole anesthésie réanimation, CHU de Grenoble-Alpes, Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Le sous diagnostic du SAOS est responsable d’une morbidité per-opératoire et son aggravation est potentiellement un facteur d’arythmies cardiaques post-opératoires. Étudier l’impact du SAOS sur les évènements cardiaques rythmiques après chirurgie sous anesthésie générale (AG).

Méthodes

Étude monocentrique cas témoins prospective non randomisée (juin 2015–juillet 2018). Les patients adressés en consultation d’anesthésie pour une chirurgie digestive ou urologique sous AG suivie d’hospitalisation2 jours, âgés40 ans, avec questionnaire STOP-BANG3 effectuaient une polygraphie ventilatoire couplée à un holter-ECG, nuit N0 (pré-opératoire) puis à N1 et N3 en post-chirurgie. Le « SAOS » était défini par un IDO>10 et/ou un IAH>15, les patients présentant un IDO>40/h étaient exclus.

Résultats

Cent vingt patients avec STOP-BANG3 étaient inclus, 62 avec SAOS et 29 non SAOS, 13 patients (11 %) étaient exclus pour SAOS sévère et 16 patients (13 %) sortis d’étude. Les anomalies rythmiques associées aux épisodes hypoxiques augmentaient significativement en N3 par rapport à N0 sur la population totale (1 [0 ; 4] vs 0 [0 ; 2], p=0,04), dans le groupe SAOS (1 [0 ; 4] vs 1 [0 ; 2], p=0,02) mais pas dans le groupe non SAOS (0 [0 ; 5,5] vs 0 [0 ; 2,5], p=0,84). Il n’existait pas d’aggravation significative de l’IAH et de l’IDO en post-opératoire.

Conclusion

Les arythmies cardiaques associées aux épisodes hypoxiques se majorent lors de la 3e nuit post-opératoire chez les patients SAOS, démontrant la nécessité d’un dépistage du SAOS en pré-opératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 18 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact du syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil sur la dysfonction endothéliale–étude EndoSAS
  • V. Bironneau, M. Le Vaillant, R. Andriantsitohaine, F. Goupil, S. Launois, J.-L. Pépin, P. Priou, W. Trzepizur, M.C. Martinez, F. Gagnadoux
| Article suivant Article suivant
  • Incidence du diabète de type 2 chez les personnes âgées apnéiques : résultats de la cohorte PROOF à 7 ans
  • L. Vacelet, S. Chomette, I. Court Fortune, S. Celle, J.-C. Barthelemy, F. Roche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.