Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Somnolence au volant auto-déclarée versus index d’apnées hypopnées : quel est le meilleur prédicteur des accidents de la route ? - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.211 
P. Philip 1, S. Bailly 2, M. Benmard 2, J.-A. Micoulad-Franch 1, Y. Grillet 3, M. Sapene 4, I. Jullians-Desayes 2, M. Joyeux-Faure 2, R. Tamisier 2, J.-L. Pépin 2,
1 SANPSY-USR 3413, Bordeaux, France 
2 CHU Grenoble, service EFCR, Grenoble, France 
3 Cabinet de pneumologie privé, Valence, France 
4 Nouvelle clinique Bel-Air, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Les troubles du sommeil et en particulier le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) sont liés à un risque élevé d’accidents de la route. L’objectif était d’évaluer le rôle respectif de l’index d’apnées hypopnées (IAH) comparé à la somnolence au volant rapportée par les patients, sur le risque d’accidents chez les patients SAOS.

Méthodes

À partir du registre national prospectif de l’Observatoire Sommeil de la Fédération de Pneumologie (OSFP), une analyse transversale des données de somnolence au volant et d’accidents liés à la somnolence chez 58 815 sujets suspectés de SAOS a été réalisée.

Résultats

Au total, 58 815 patients d’âge médian 55,6 [45,3 ; 64,6] ans, 65 % d’hommes, avec un IAH médian de 22 [8 ; 39]/h et un score d’Epworth de 9 [6 ; 13]. Au total, 20 310 (35 %) patients rapportent de la somnolence au volant, 4 588 (8 %) rapportent un presque accident et 1 313 (2 %) rapportent un accident lié à la somnolence. Les patients rapportant une somnolence au volant quel que soit leur statut apnéique ou non et la sévérité du SAOS ont un risque 10 à 20 fois plus élevé d’accidents de la route liés à la somnolence. En analyse multivariée les prédicteurs d’accidents sont : le sexe (homme), le score d’Epworth (une augmentation de 3 points est associée à une augmentation du risque de 23 %), antécédent de presque accident (risque multiplié par 7), les mouvements périodiques de jambes, les troubles de mémoire et la transpiration nocturne.

Conclusion

La somnolence au volant rapportée par les patients est un meilleur prédicteur d’accident de la route. L’IAH n’a pas de contribution significative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 19 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence du diabète de type 2 chez les personnes âgées apnéiques : résultats de la cohorte PROOF à 7 ans
  • L. Vacelet, S. Chomette, I. Court Fortune, S. Celle, J.-C. Barthelemy, F. Roche
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence et facteurs de risque du syndrome modéré à sévère d’apnées obstructives du sommeil dans la dépression majeure : une étude sur 703 individus
  • M. Hein, J.-P. Lanquart, G. Loas, P. Hubain, P. Linkowski

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.