Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Etude SOIR : sommeil des internes rennais : évaluation de la qualité du sommeil des internes en médecine de la subdivision de Rennes en 2017 - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.019 
E. Fourre 1, M. Esvan 2, F. Voisin 3,
1 Département de médecine générale, Rennes, France 
2 CHU Rennes, Rennes, France 
3 Centre hospitalier de Bretagne Sud, Lorient, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Établir un état des lieux du sommeil des internes en médecine de la subdivision de Rennes.

Méthodes

Enquête épidémiologique descriptive transversale auprès des internes en médecine de la subdivision de Rennes au semestre d’hiver 2016–2017. Un questionnaire en ligne en trois parties basées sur le PSQI (Pittsburgh Sleep Quality Index) leur a été soumis. Les données socio démographiques, l’hygiène de vie et les habitudes de travail étaient explorées par ce questionnaire. Un score supérieur à 5 reflétait une mauvaise qualité de sommeil.

Résultats

Sur les 988 internes sollicités, 313 (31,7 %) ont répondu. Une mauvaise qualité de sommeil (score>5) était retrouvée chez 36,4 % des internes. Au total, 95,6 % d’entre eux rapportaient des troubles du sommeil dont 14,4 % de façon hebdomadaire. Au total, 37 % décrivent des difficultés de maintien de l’éveil au moins une fois par semaine. Les causes rapportées de ces troubles du sommeil sont multiples, liées à la fois aux conditions de travail (stress, nombre de gardes par mois, respect du repos de sécurité) que d’hygiène de vie (temps passé devant les écrans, consommation de cannabis et médicaments hypnotiques). Nous n’avons pas retrouvé de lien entre une mauvaise qualité de sommeil, le sexe, l’ancienneté ou encore la spécialité exercée.

Conclusion

La qualité du sommeil des internes est primordiale, tant pour la sécurité de leurs patients que pour leur propre équilibre psychique. Selon notre étude, plusieurs plans d’action sont nécessaires pour améliorer la qualité de leurs nuits, portant sur leurs conditions d’exercice et l’amélioration de leur hygiène de sommeil.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 27 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence et facteurs associés au temps de sommeil en France en 2017 et à l’insomnie en France (15–85 ans). Enquête Baromètre Santé 2017
  • D. Léger, K. Zeghnoun, J.-B. Richard, B. Farout, L. Griffon, M. Chennaoui
| Article suivant Article suivant
  • Somnolence : importance et pertinence de son évaluation dans une population se plaignant de troubles du sommeil
  • S. Hartley, C. Colas des Francs, F. Aussert, C. Martinot, S. Dagneaux, V. Londe, S. Royant-Parola

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.