Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Somnolence : importance et pertinence de son évaluation dans une population se plaignant de troubles du sommeil - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.020 
S. Hartley , C. Colas des Francs, F. Aussert, C. Martinot, S. Dagneaux, V. Londe, S. Royant-Parola
 Réseau Morphée, Garches, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

L’évaluation d’une plainte de somnolence pose souvent un problème. L’objectif de notre étude est d’évaluer la pertinence des outils de mesure de la somnolence subjective.

Méthodes

Étude observationnelle de l’auto-questionnaire en ligne incluant 3 échelles validées : Epworth (ESS), HAD et ISI, une question (oui/non) et une EVA sur la somnolence ressentie, ainsi que des questions sur le retentissement de la somnolence (besoin de siestes, accès de sommeil diurne et endormissement au volant).

Résultats

Au total, 15596 participants dont 69 % de femmes, d’âge moyen 42,3 ans±4,9 et IMC moyen 24,6±5,0. Une plainte de somnolence est fréquente : 31 % se déclarent être somnolents, 41 % ont un ESS11 et 17 % un ESS15. Au total, 20 % ont un score sur l’EVA somnolence3. Les retentissements de la somnolence sont fréquents : 30 % font la sieste, 57 % luttent pour rester éveillés, et 27 % reconnaissent une somnolence au volant. Siestes et somnolence au volant sont plus fréquentes chez les hommes. L’ESS est significativement plus élevée chez les femmes, les>55 ans et les obèses (IMC>30). L’âge, l’ISI, la dépression, et l’anxiété sont corrélés à somnolence cotée sur l’EVA, et à moindre degré sur l’ESS, à l’exception de l’ISI (NS). L’ESS5 est très spécifique pour détecter le retentissement de la somnolence en termes de risques, mais peu sensible. L’ESS11 est plus sensible mais moins spécifique.

Conclusion

Les outils actuels (ESS et EVA) manquent de sensibilité et de spécificité pour détecter la somnolence ressentie et son retentissement déclaré sur la performance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 28 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Etude SOIR : sommeil des internes rennais : évaluation de la qualité du sommeil des internes en médecine de la subdivision de Rennes en 2017
  • E. Fourre, M. Esvan, F. Voisin
| Article suivant Article suivant
  • Télétravail : impact sur le sommeil et la qualité de vie. Étude longitudinale incluant 199 salariés atteints de syndrome de l’intestin irritable (SII)
  • A. Metlaine, F. Sauvet, M. Chennaoui, D. Gomez-Merino, M. Elbaz, D. Léger

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.