Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Télétravail : impact sur le sommeil et la qualité de vie. Étude longitudinale incluant 199 salariés atteints de syndrome de l’intestin irritable (SII) - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.021 
A. Metlaine 1, , F. Sauvet 2, M. Chennaoui 2, D. Gomez-Merino 2, M. Elbaz 1, D. Léger 1
1 Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu-Paris, AP–HP, EA 7330 VIFASOM, Paris Descartes, Paris, France 
2 Institut de recherche biomédical des armées (IRBA), EA 7330 VIFASOM, Paris Descartes, Brétigny-sur-org, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) représente la plus fréquente des affections intestinales. Son lien avec le stress, ses conséquences sur le sommeil, la qualité de vie et le fonctionnement professionnel sont reconnus. L’objectif est d’analyser l’impact du télétravail (TT) sur une population de salariés souffrant de SII.

Méthodes

Nous avons réalisé une étude longitudinale incluant 199 salariés du secteur financier répartis en trois groupes : GI : 2jours TT/semaine, GII : 1 jour TT/semaine et GT : témoins (aucun aménagement). Pour chaque salarié inclus sur la base des critères de Rome IV pour le diagnostic de SII, nous avons étudié : les données socio-démographiques, l’insomnie (critères DSMV), le TTS en semaine et week-end, les scores de burnout (MBI), les scores digestifs de qualité de vie (GIQLI). Les mesures ont été répétées à T0, 3 et 6 mois.

Résultats

Le télétravail (2jours/semaine) est associé une extension significative du TTS moyen en semaine à 3 et 6 mois (respectivement +19,2 et +23, 4min ; F=12,19, p<0,0001) ainsi qu’une amélioration significative et persistante des scores d’épuisement émotionnel. Au total 12 % des salariés ressentent une amélioration de leurs symptômes digestifs ainsi que des scores totaux et sous scores du GIQLI (symptômes, émotions, conditions physiques et intégration sociale).

Conclusion

Par le biais d’une extension de sommeil, le télétravail améliore les symptômes d’épuisement professionnel, les symptômes digestifs ainsi que la qualité de vie des salariés souffrant d’un SII. Cette piste semble intéressante pour la prévention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 28 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Somnolence : importance et pertinence de son évaluation dans une population se plaignant de troubles du sommeil
  • S. Hartley, C. Colas des Francs, F. Aussert, C. Martinot, S. Dagneaux, V. Londe, S. Royant-Parola
| Article suivant Article suivant
  • Le sommeil des 15–24 ans Enquête Institut National du Sommeil et de la Vigilance/MGEN. Journée du Sommeil® 2018
  • D. Davenne, M.-F. Vecchierini, P. Philip, C. Gronfier, J. Adrien

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.