Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence des troubles du sommeil et facteurs associés en milieu hospitalier - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.034 
K. Echi 1, S. Toujani 1, K. Zaouech 2, M. Khasskhoussi 2, A. Hedhli 1, S. Cheik Rouhou 1, Y. Ouahchi 1, K. Majed 2, M. Mjid 1, , S. Merai 1
1 UR 12SP06, service de pneumologie, CHU La Rabta, Tunis, Tunis, Tunisie 
2 Service des urgences, CHU La Rabta, Tunis, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Comparer la quantité et la qualité du sommeil chez des patients hospitalisés en milieu médical et aux urgences.

Méthodes

Étude transversale, comparative, menée chez des patients adultes, hospitalisés depuis au moins 24heures au service de pneumologie du CHU la Rabta à Tunis (G1 ;n=32) et au service des urgences du même hôpital(G2 ;n=14). L’étude s’est déroulée pendant le mois de septembre 2018. Tous les patients ont répondu au Richard Campbell Sleep questionnaire. La quantité et la qualité du sommeil à l’hôpital ont été comparée par rapport au sommeil habituel à la maison. Les facteurs pouvant influencer la qualité du sommeil ont été également précisés.

Résultats

Comparativement au sommeil à la maison, la durée totale du sommeil à l’hôpital était plus courte de 96minutes (p<10-3). Le nombre moyen de réveils nocturnes était de 1,26 fois à la maison contre 2,89 fois à l’hôpital (p<10-3). Les patients se réveillaient 39minutes plus tôt que leur heure habituelle de réveil à la maison (p<0,05). Ces modifications étaient d’autant plus significatives chez les patients du G2 qui ont perdu 141minutes de sommeil contre 82minutes chez le G1 (p<0,05). Selon le questionnaire de Richard Campbell, les patients du G2 estimaient que leur sommeil était plus léger (p=0,002). La présence d’alarmes était le principal facteur responsable d’une altération de la qualité du sommeil dans G2.

Conclusion

La durée et la qualité du sommeil chez les patients hospitalisés, notamment aux urgences, est significativement altérée. Ceci est essentiellement du à des facteurs modifiables liés à l’hôpital.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 32 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence et facteurs de risque du diabète de type 2 dans l’insomnie chronique : une étude sur 1311 individus
  • M. Hein, J.-P. Lanquart, G. Loas, P. Hubain, P. Linlowski
| Article suivant Article suivant
  • Troubles du sommeil chez les patients présentant une insuffisance rénale chronique
  • M. Mjid, I. Kharrat, H. Jebali, E. Chaabouni, A. Hedhli, Y. Ouahchi, S. Cheikh Rouhou, K. Zouaghi, S. Toujani, S. Merai

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.