Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Méthodologie de référence pour la validation d’outils d’évaluation du sommeil dans des populations spécifiques - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.045 
E. Yavuz-Kodat 1, , P. Franco 2, P. Bourgin 3, C. Schröder 4, E. Ernaud 1
1 Institut des neurosciences cellulaires et intégratives (CNRS, UPR 3212), Strasbourg, France 
2 Centre de recherche en neurosciences de Lyon U1028/UMR5292, Lyon, France 
3 Institut des neurosciences cellulaires et intégratives (CNRS, UPR 3212), CHRU de Strasbourg, Strasbourg, France 
4 Service de psychiatrie infantile et centre des troubles du sommeil, CHRU de Strasbourg, Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

La faisabilité de la polysomnographie (PSG) pouvant être compromise dans des populations spécifiques, des outils alternatifs de mesure du sommeil sont alors souvent utilisés. Nous proposons une méthodologie de référence de validation de ces outils, en nous appuyant sur l’exemple de la validation de l’ACT comparée à la PSG chez l’enfant avec Trouble du spectre autistique (TSA).

Méthodes

Nous proposons (1) une analyse de concordance des paramètres cliniques de sommeil : temps total de sommeil (TST), latence d’endormissement (SL), veille intra-sommeil (WASO) et efficacité de sommeil (SE) par le coefficient de corrélation intraclasse (ICC), la technique de Bland–Altman et des tests d’équivalence et (2) l’analyse de concordance époque par époque (EPE) pour déterminer la sensibilité (détection du sommeil) et la spécificité (détection de la veille).

Résultats

Cette méthode, comprenant des critères multiples, permet de conclure à la validité d’un outil de mesure du sommeil. Dans notre exemple, les tests d’équivalence concluent à une différence cliniquement acceptable entre PSG et ACT pour SL (<15min ; p<0,001), TST (<30min ; p<0,01) et SE (<10 % ; p<0,01) mais pas pour WASO (>15min). L’ICC est élevé pour SL (0,80) et TST (0,85), et moyen pour WASO (0,73) et SE (0,69). L’analyse EPE révèle une sensibilité élevée (0,94±0,06) mais une spécificité modérée (0,5±0,2).

Conclusion

À l’exemple de la validation de l’ACT comme outil d’évaluation de la qualité du sommeil chez l’enfant avec TSA, nous proposons une méthodologie de pointe pouvant être utilisée pour la validation d’autres outils d’évaluation du sommeil dans le futur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 36 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dépistage d’un trouble du sommeil par une web application gratuite : « testermonsommeil.fr »
  • A. Lachman, A. Janssens
| Article suivant Article suivant
  • Effet d’un programme d’éducation au sommeil à l’école sur les performances académiques des enfants et les connaissances des parents
  • A. Rey, A. Guignard-Perret, F. Imler-Weber, S. Mazza

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.