Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un nouveau score prédictif de SAOS sévère chez les patients présentant une polyurie nocturne inexpliquée - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.055 
D. Attias , A. Pathak, V. Misrai
 Clinique Pasteur, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

La nycturie est un motif fréquent de consultation en urologie et peut être l’expression de la polyurie nocturne. La polyurie nocturne est significativement associée à l’apparition du syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS). L’objectif de cette étude était d’évaluer l’association entre la polyurie nocturne et le SAOS sévère et de déterminer un nouveau score pronostique de SAOS sévère chez les patients présentant une polyurie nocturne inexpliquée.

Méthodes

Les patients adressés à un urologue pour nycturie ont eu un agenda mictionnel. Les patients présentant une polyurie nocturne inexpliquée ont bénéficié d’une exploration du sommeil. Les données suivantes ont été recueillies prospectivement : âge, IMC, HTA, céphalées matinales, ronchopathie, trouble de la vigilance et de la libido, somnolence diurne et IAH. Les patients présentant un SAOS sévère (IAH30) étaient comparés aux patients sans SAOS ou sans SAOS sévère.

Résultats

Parmi les 130 patients inclus, 113 ont un SAOS(IAH5) (86,9 %) et 63 (55,8 %) avaient un SAOS sévère(IAH30) Un score associant : sexe, âge et IMC chez les patients présentant une polyurie nocturne a donné une valeur prédictive positive de SAOS sévère de 79,3 %. Le score pour un homme de plus de 70 ans avec un BMI30 présentant une polyurie nocturne prédit la présence d’un SAOS sévère à 93 %.

Conclusion

Une polyurie nocturne isolée ne permet pas de prédire un SAOS sévère, mais les explorations du sommeil devraient être recommandées lorsque la polyurie est chez les hommes de plus de 70 ans ayant un IMC élevé. Le score présenté dans cette étude devra être évalué prospectivement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 39 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’activation phasique du SCM lors du sommeil paradoxal chez le patient SLA est dépendante de la CV et l’atteinte des muscles du cou
  • C. Mukashema, F. Mouchart, C. Albert, R. Rime, B. Mwenge
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de l’activité du système nerveux autonome durant le sommeil par la variabilité de la fréquence cardiaque de patients atteints de SAOS
  • A. Madani, R. Wanono, E. Vidal-Petiot, P. Balagny, H. Benzaquen, A. Rouvel-Tallec, J. Frija-Masson, L. Mangin, M.-P. d’Ortho

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.