Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de la position ventrale chez les nourrissons avec séquence de Pierre Robin : une étude en polysomnographie - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.059 
L. Coutier , A. Guyon, P. Reix, P. Franco
 Hôpital Femme-Mère-Enfant, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS) est fréquent chez les nourrissons Pierre Robin (SPR). Le positionnement ventral (PV) est généralement recommandé, mais n’a jamais été étudié par polysomnographie (PSG). Le but de l’étude était d’évaluer l’impact du PV sur le sommeil et les événements respiratoires mesurés par PSG.

Méthodes

Cette étude rétrospective a été réalisée entre 2015 et 2017 dans un hôpital universitaire. Une PSG a été réalisée chez les nourrissons SPR en PV et en position dorsale (PD). Le sommeil et les événements respiratoires ont été comparés entre PV et PD.

Résultats

Parmi les 18 nourrissons SPR (âge moyen±SD : 44±26jours à l’évaluation), 11 présentaient des manifestations cliniques de SAOS. Tous avaient un SAOS sévère diagnostiqué en PSG. En PV, les nourrissons avaient une efficacité du sommeil significativement plus élevée (médiane [IQR] : 83 %[69–90]) qu’en PD (70 % [55–77], p=0,04). En REM, il y avait une tendance à la baisse de l’IAOH en PV (50/h [28–82] versus 61/h [40–103], p=0,05). Pour 13 nourrissons, la PV était la meilleure position de sommeil (72 %) et, pour 4, la PD était la meilleure position de sommeil (22 % ; p<0,01). La PV était suffisante pour diminuer l’IAOH en dessous de 10 événements/heure chez 3 nourrissons.

Conclusion

Le positionnement des nourrissons en PV a permis une amélioration de la qualité du sommeil sans correction suffisante du SAOS dans la grande majorité des nourrissons PRS. Un enregistrement du sommeil semble être systématiquement indiqué dans l’évaluation précoce de ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 40-41 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’amélioration du SAOS observé avec l’entraînement est associé à la préservation de la régulation autonomique cardiaque
  • M. Berger, J. Raffin, V. Pichot, D. Hupin, M. Garet, P. Labeix, F. Costes, J.-C. Berthelemy, F. Roche
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison des volumes des voies aériennes supérieures chez des patients SAOS traités par deux types d’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM)
  • A. Kerbrat, O. Vinuesa, F. Lavergne, E. Aversenq, A. Graml, J.-B. Kerbrat, P. Goudot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.