Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Détection des apnées à l’aide de thermistance nasobucale, de canule nasale, de pléthysmographie respiratoire par inductance et des sons trachéaux - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.076 
A. Sabil A 1, , M. Glos 2, A. Günther 2, C. Veauthier 2, C. Schöbel 2, I. Fietze 2, T. Penzel 2
1 Cloud Sleep Lab, Paris, France 
2 Interdisciplinary Sleep Medicine Center, Charité–Universitätsmedizin Berlin, Berlin, Allemagne 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Évaluation de la détection des apnées à l’aide des sons trachéaux (ST) pendant le sommeil chez les patients atteints d’apnées du sommeil (SAS).

Méthodes

Un capteur de ST a été utilisé en plus d’une polysomnographie de routine. Trente-cinq enregistrements (25 hommes, âge moyen=66,7±15,3 ans et IMC moyen=30,1±4,5kg/m2) ont été analysés pour comparer la détection des apnées par 4 méthodes d’estimation du débit respiratoire : thermistance nasobucale (Therm), canule nasale (Pnas), pléthysmographie respiratoire par inductance (RIPsum) et ST. Les signaux utilisés ont été analysés indépendamment les uns des autres et scorés visuellement selon les règles de l’AASM.

Résultats

4167 apnées étaient détectées par la Therm comme signal de référence. Le nombre d’apnées détectées par la Pnas, le RIPsum et les ST était de 5416 (+29,97 %), 2959 (29,71 %) et 5019 (+20,45 %) respectivement. Les statistiques Kappa étaient de 0,69 pour la Pnas, de 0,57 pour le RIPsum et de 0,72 pour les ST. La sensibilité/spécificité était de 99,23 %/69,27 %, 64,07 %/93,06 % et 96,06 %/76,07 % pour la Pnas, le RIPsum et les ST respectivement.

Conclusion

Avec le capteur placé correctement sur l’encoche suprasternale, les ST pourraient aider à détecter les apnées qui sont sous-estimées par le RIPsum et à identifier les apnées qui peuvent être surestimées par la pression nasale due à la respiration buccale. Les résultats de l’étude suggèrent que les ST peuvent être utilisés pour la détection des apnées au même titre que la thermistance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 46-47 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Influence de l’association asthme-syndrome d’apnée hypopnée du sommeil SAHOS sur la qualité du sommeil
  • B. Benzouid, F. Abdelouahab, N. Zerouki, A. Cheribet, M. Martani, M. Bougrida
| Article suivant Article suivant
  • Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil au Burkina Faso
  • A.R. Ouedraogo, G. Ouedraogo, K. Boncoungou, S. Maiga, G.A. Sogbo, A. Tiendredeogo, R. Navanabo, G. Badoum, M. Ouedraogo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.