Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’ajout d’une voie EEG à la polygraphie ventilatoire améliore le calcul de l’index d’apnées-hypopnées - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.099 
P. Escourrou 1, , Z. Balekji 1, C. Berthomier 2, P. Berthomier 2, N. Puisais 1, J. Mattei 2, M. Brandewinder 2, G. Roisman 1
1 Centre de médecine du sommeil, hôpital Béclère, Clamart, France 
2 Physip, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

L’index d’apnées-hypopnées (IAH) déterminé par la polygraphie ventilatoire (PV) dans le SAS a une validité limitée par la durée inconnue du sommeil et la non prise en compte des hypopnées non désaturantes mais suivies d’un micro-éveil. Il en résulte des erreurs dans la détermination de la sévérité du SAHOS. Une étude antérieure sur matériel Cidelec a montré une différence de sévérité entre PV et PSG (p<0,0001) mais pas entre la PV associée à l’analyse automatique d’une voie EEG (PV+) et PSG. Le but a été d’étendre cette étude sur matériel Nox.

Méthodes

Vingt-cinq patients suspects de SAHOS ont eu une PSG ambulatoire avec un NOX-A1. L’analyse préliminaire de 12 patients a été réalisée en aveugle par 2 somnologues (S1, S2) en PV puis en PV+ sur les périodes de sommeil déterminées par l’algorithme d’analyse automatique ASEEGA (A) sur CzPz incluant la détection des microéveils, et enfin en polysomnographie (PSG) suivant les critères de l’AASM. Les comparaisons portent sur l’accord (concordance, kappa) du scorage veille/sommeil et les IAH.

Résultats

L’accord préliminaire pour le scorage veille/sommeil était de 94 % (K=,80) entre S1 et S2 et 94 % (K=,75) entre A et le consensus de S1 et S2. Le temps total de sommeil a été : S1=397±71min, S2=410±76, A=395±61 (p NS). Les IAH mesurés en PV 17±5, en PV+29±8 et en PSG 25±7 étaient significativement différents (p<0,05).

Conclusion

Par l’analyse automatisée, la PV+ permet d’obtenir un IAH supérieur à la PV et plus proche de la PSG.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 54 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qualité et intérêt de la polysomnographie en ambulatoire chez l’enfant
  • A. Goncalves Narciso, R. Sauvagnac Quera, M.-A. Quera Salva
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation en pathologie du sommeil de l’analyse automatique Aseega confrontée au double codage visuel
  • L. Peter-Derex, J. Taillard, C. Berthomier, P. Berthomier, J. Mattout, M. Brandewinder, H. Bastuji

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.