Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Importance de l’analyse spectrale du signal EEG pendant le sommeil paradoxal pour la détection de l’insomnie - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.102 
P. Bouchequet 1, , G. Solelhac 2, T. Andrillon 1, F. Romano 1, M. Brigham 3, M. Chennaoui 4, D. Léger 2
1 Université Paris-Descartes EA7330 VIFASOM, Paris, France 
2 Centre du sommeil et de la vigilance, Hôtel-Dieu, université Paris-Descartes EA7330 VIFASOM, AP–HP, Paris, France 
3 CMAP école polytechnique, Paris, France 
4 Institut de recherche biomédical des armées, université Paris-Descartes EA7330 VIFASOM, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’utilisation de la puissance spectrale du signal EEG pendant le sommeil paradoxal dans un modèle de détection automatique de l’insomnie par apprentissage statistique.

Méthodes

Nous avons analysé plus de 300 polysomnographies (PSG) de bons dormeurs et d’insomniaques chroniques. La puissance spectrale du signal EEG a été extraite et divisée en bandes au moyen de FFT pour chaque fenêtre scorée en REM et NREM. Pour chaque PSG, la moyenne des époques REM et NREM a été retenue pour chaque bande de puissance. Un classificateur a été entrainé avec ces moyennes sur une partie des données pour détecter automatiquement le diagnostic d’insomnie chronique. La performance globale est évaluée grâce au test Kappa de Cohen sur un sous ensemble des données inutilisées durant l’entraînement. L’importance de chaque variable a été déterminée par la méthode de la ROC AUC. Cette méthode permet d’identifier les bandes de fréquence départageant les bons dormeurs des patients insomniaques.

Résultats

Nos résultats indiquent que les oscillations prédominantes pendant le REM (Theta, Beta) et NREM (ondes lentes, fuseaux) donnent lieu à une meilleure séparation des bons dormeurs et des insomniaques. Ces résultats indiquent une modification spécifique des différentes phases de sommeil pendant l’insomnie.

Conclusion

Nos résultats indiquent des différences importantes entre bons dormeurs et insomniaques pendant le REM et pour les oscillations cérébrales spécifiques du sommeil paradoxal. Cette nouvelle approche pourrait permettre l’élaboration d’outils facilitant le diagnostic de l’insomnie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 55 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Validation du bandeau Dreem (EEG, oxymètre et accéléromètre) pour l’acquisition et la classification automatique des stades de sommeil
  • V. Thorey, A. Bou Hernandez, M. Harris, H. Jourde, P. Arnal
| Article suivant Article suivant
  • L’EEG-vidéo dans l’évaluation du sommeil en épileptologie
  • A. Gales, B. Herlin, S. Vaz, O. Pallanca, V. Navarro, V.-H. Nguyen-Miche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.