Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les fuseaux hippocampiques en sommeil paradoxal : une étude S-EEG chez l’homme - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.114 
P. Lestra 1, 2, , J.-C. Comte 3, P. Salin 3, L. Peter Derex 4
1 Service de neurologie, CHU Gabriel-Montpied, Forgetting Team CRNL, Clermont-Ferrand, France 
2 Service de neurologie, CHU Gabriel-Montpied, Clermont-Ferrand, France 
3 Forgetting team CRNL, Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL), université Lyon 1, Lyon, France 
4 Centre de médecine du sommeil et des maladies respiratoires, hôpital de la Croix-Rousse, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Les fuseaux sont des oscillations phasiques (10–16Hz) générées par les boucles thalamo-corticales et largement distribuées dans les structures corticales et limbiques en sommeil lent (SL). Récemment des oscillations sigma phasiques, ou « pseudo fuseaux » (PF), ont été observées en sommeil paradoxal (SP) dans l’hippocampe et le cortex préfrontal (CPF) du rat. Notre objectif était de rechercher de telles oscillations en SP chez l’homme.

Méthodes

Les tracés de 271 patients épileptiques pharmaco-résistants explorés à Lyon par Stéréo-EEG depuis 2007 ont été revus. Douze patients avec une nuit complète d’enregistrement et peu ou pas de pointes épileptiques dans l’hippocampe ont été inclus. En cas d’implantation bilatérale, l’hippocampe controlatéral épileptique était aussi étudié. Chez chaque patient, 5minutes de N2, de N3 et tous les épisodes de SP ont été sélectionnés. Les fuseaux et PF ont été détectés automatiquement.

Résultats

En SL des fuseaux ont été détectés dans l’hippocampe, le CPF et le thalamus. En SP ces oscillations étaient absentes dans le thalamus mais des PF étaient observés, moins nombreux, de deux types :

– phasiques dans l’hippocampe avec une fréquence proche de celle des fuseaux du SL (12,9±0,5Hz) ;

– toniques dans le CPF avec une fréquence plus élevée qu’en SL (12,7±0,5 vs 12,1+0,5Hz, p=0,0087). La densité des fuseaux et des PF était inversement corrélée à l’activité épileptique hippocampique.

Conclusion

Les PF du SP dans l’hippocampe semblent être des oscillations physiologiques dont les mécanismes générateurs pourraient être indépendants du thalamus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 59 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude des pointes épileptiques hippocampiques au cours du sommeil lent en SEEG : quelles conséquences sur la consolidation mnésique à long terme ?
  • I. Lambert, E. Tramoni, N. Roehri, S. Lagarde, B. Giusiano, O. Felician, C. Benar, F. Bartolomei
| Article suivant Article suivant
  • Effet de l’âge sur la dynamique du sommeil profond et des ondes lentes
  • K. El Kanbi, A. Llamosi, V. Thorey, A. Chouraki, C. Pinaud, P. Arnal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.