Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rôle de la mandibule et de sa position pour déterminer le flux respiratoire pendant le sommeil - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.117 
J.-B. Martinot 1, , N. Le-Dong 2, V. Cuthbert 2, S. Denison 2, J.-C. Borel 3, J.-L. Pépin 3
1 Sleep laboratory, CHU UCL Namur site Sainte-Elisabeth, Namur, Belgique 
2 Research and development, Respisom, Erpent, Belgique 
3 HP2 Inserm U1042, université Grenoble-Alpes, Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

La position de la mandibule et ses mouvements verticaux pendant le sommeil (VMM) sont le résultat d’une interaction spécifique de ses muscles abaisseurs ou élévateurs. Nous avons étudié l’effet causal de VMM sur les changements de pression nasale capturés par les lunettes (FPres) à l’occasion d’un micro-éveil et d’un changement d’activité EMG de surface des muscles antagonistes de la mandibule (sEMG).

Méthodes

Les signaux bruts (VMM, FPres et sEMG) ont été extraits à partir de 100 fragments PSG de durée moyenne de 2minutes puis exposés à un algorithme de segmentation pour localiser les évènements d’intérêt. L’effet causal de VMM sur FPres est vérifié par les 4 critères de Bradford Hill : temporalité, force de l’association cohérence et une relation dose–effet.

Résultats

Un effet causal significatif de VMM sur FPres a été observé dans 80/100 fragments. Le déplacement de mandibule s’est toujours développé avant la modification de flux. L’ouverture buccale est associée à une perte de flux (−24,1μv (−17,6 à 30,6) ; p<0,001) alors que la fermeture est associée à un gain de flux (+13,7μv (6,9 à 21,6) ; p<0,001). Ces changements de FPres sont également associés à des changements de SpO2 et d’amplitude du signal des sangles. La durée de VMM est couplée et proportionnelle à celle de l’activité sEMG.

Conclusion

Le flux respiratoire pendant le sommeil est conditionné par la transposition mandibulaire, qui à son tour est déterminée par l’activité EMG des muscles antagonistes. Contrôler la dimension verticale de ce déplacement apparaît critique pour le succès thérapeutique de l’orthèse d’avancée mandibulaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 60 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en place d’une solution de neurofeedback pour lutter contre la somnolence diurne excessive
  • T. Monseigne, F. Lotte, S. Bioulac, J. Taillard, P. Phlip, J.-A. Micoulaud-Franchi
| Article suivant Article suivant
  • Fuseaux du sommeil au cours du syndrome de Lennox Gastaut
  • L. Triki, H. Zouari, I. Kammoun, F. Kammoun, K. Masmoudi, C. Triki

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.