Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’exposition à de la lumière enrichie en bleu prévient la baisse de vigilance nocturne chez des travailleurs du secteur minier affectés à des quarts - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.128 
L. Laberge 1, , A.-A. Lavigne 2, J. Auclair 1, M. Gaudreault 1, K. Francis 2, J. Dumoulin Gagnon 2, M.-A. Dubois 2, M. Hebert 2
1 Écobes - recherche et transfert, cégep de Jonquière, Jonquière, Canada 
2 Cervo, université Laval, Québec, Canada 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

L’objectif de cette étude était de comparer les effets de l’exposition nocturne à de la lumière enrichie en bleu sur la vigilance nocturne et le sommeil diurne de travailleurs affectés à des quarts de nuit de 12 heures pendant 12 jours successifs.

Méthodes

Treize travailleurs attitrés à la surveillance de procédés miniers sur écrans d’ordinateur ont été évalués à la fois en condition habituelle d’éclairage (niveau de base) et lorsqu’exposés à de la lumière enrichie en bleu (461±10nm) entre 19:00 et 05:00 pendant 12 quarts de nuit successifs suivi de 2 semaines de repos. Des mesures par actigraphie ont été obtenues pour évaluer le sommeil et une tâche de vigilance psychomotrice (PVT) d’une durée de 5 minutes a été complétée au début et à la fin de chaque quart. Un modèle de régression linéaire à effets mixtes a été utilisé pour prendre en compte les mesures répétées (SAS 9.4 Proc Mixed).

Résultats

Aucune différence significative n’a été observée en termes de durée, d’efficacité et de latence de sommeil selon les conditions et la succession des quarts de travail. Une augmentation significative des temps de réaction (TR médian) a été observée lors du niveau de base, et ce pour chaque quart successif. Cette augmentation a été significativement freinée, voire annulée, en condition de lumière bleue, et ce pour chaque quart successif.

Conclusion

L’exposition à de la lumière enrichie en bleu lors de quarts de nuit prévient la baisse de vigilance associée à la succession de plusieurs quarts de travail de nuit.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 63-64 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sieste récupératrice versus sieste énergisante : des effets différents sur les performances du sportif de haut niveau
  • H. Daaloul, N. Souissi, D. Davenne
| Article suivant Article suivant
  • Mouvements périodiques des membres inférieurs et hyperactivité sympathique cardiaque : quels sont les facteurs d’influence de la réactivité ?
  • V. Pichot, F. Roche, E. Sforza

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.