Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sommeil et comportements suicidaires – résultats du baromètre santé 2017 - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.130 
A. Metlaine 1, C. Leon 2, D. Léger 1, , J.-B. Richard 2, G. Solelhac 1, F. Sauvet 1, E. Du Roscoat 2
1 EA 7330 VIFASOM, Hôtel-Dieu, université Paris-Descartes, AP–HP-5, Paris, France 
2 Santé publique France, Saint-Maurice, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

L’association entre insomnie et comportement suicidaire a été souvent évoquée. Un mauvais sommeil aggrave les idées noires et la dépression est le plus souvent associée à un mauvais sommeil. Mais le risque suicidaire est-il lié au mauvais sommeil ou à un temps de sommeil insuffisant ? L’objet de cette analyse est d’éclaircir le lien entre temps de sommeil et comportements suicidaires.

Méthodes

Dans le cadre du baromètre santé, enquête en population générale, 126 370 individus de 18–75 ans ont été interrogés sur leurs comportements de santé et en particulier sur leur temps de sommeil mais aussi le risque suicidaire : en se basant sur trois questions :

– au cours des 12 derniers mois, avez-vous pensé à vous suicider ?

– au cours de votre vie, avez-vous fait une tentative de suicide ?

– cette tentative a-t-elle eu lieu au cours des douze derniers mois ?

Résultats

Dans notre groupe, 510 sujets avaient eu des pensées suicidaires au cours des 12 derniers mois et 832 ont fait une tentative de suicide dans leur vie dont 38 dans les 12 derniers mois. Les tentatives de suicide sur une vie sont significativement plus fréquentes chez les courts-dormeurs (<30mn/nuit) : 12,3 % vs 5,7 % pour les dormeurs (de 5 à 7 heures/nuit) (p<10–4). Elles le sont aussi chez les sujets en dette de sommeil : 11 % vs. 5,7 % (p<10–4). L’insomnie expose au risque suicidaire sur la vie : 16,1 vs 5,7 % (p<10–4).

Conclusion

Les pensées et comportements suicidaires sont significativement plus fréquents chez les courts dormeurs, les sujets en dette de sommeil ou se plaignant d’insomnie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 64 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mouvements périodiques des membres inférieurs et hyperactivité sympathique cardiaque : quels sont les facteurs d’influence de la réactivité ?
  • V. Pichot, F. Roche, E. Sforza
| Article suivant Article suivant
  • Lors d’un exercice physique intense en privation de sommeil, les hallucinations en montagne ou au niveau de la mer ne sont pas différentes
  • C. Lemaire, M. Dumont, B. Mauvieux, C. Edelsten, M. Morris, S. Riedy, T. Peze, M. Dudoignom, R. Jardri, R. Hurdiel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.