Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lors d’un exercice physique intense en privation de sommeil, les hallucinations en montagne ou au niveau de la mer ne sont pas différentes - 16/02/19

Doi : 10.1016/j.msom.2019.01.131 
C. Lemaire 1, M. Dumont 2, B. Mauvieux 3, C. Edelsten 4, M. Morris 5, S. Riedy 6, T. Peze 7, M. Dudoignom 8, R. Jardri 9, R. Hurdiel 2,
1 Faculté de médecine Henri-Warenbourg, Lille, France 
2 Unité de recherche pluridisciplinaire sport santé société, URePSSS, université Littoral-Côte-d’Opale, Dunkerque, France 
3 Inserm, U1075 COMETE, Normandy University, Caen, France 
4 School of Human & Life Sciences, Canterbury Christ Church University, Canterbury, United Kingdom 
5 School of life science, Coventry University, Coventry, United Kingdom 
6 Sleep and Performance Research Center, Elson S. Floyd College of Medicine, Spokane, WA, USA 
7 Université Littoral-Côte-d’Opale, URePSSS, Dunkerque, France 
8 Faculté de médecine, université Angers, Angers, France 
9 Équipe PsyCHIC, CNRS UMR 9193, SCALab, université Lille, Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Connues pour survenir lors de privations de sommeil extremes dans le sport, l’objectif de notre étude était de décrire les hallucinations lors de deux ultramarathons, l’un de moyenne montagne (ultra-trail du Mont-Blanc® ; UTMB) et l’autre au niveau de la mer (ultra marin ; UM). L’hypothèse était que l’altitude augmenterait la prévalence des phénomènes hallucinatoires (PH).

Méthodes

Par questionnaire, environ tous les 30km, le sommeil, la fréquence des PH et leur nature ont été enregistrés chez 33 finishers de l’UTMB® (171km, altitude moyenne : 1732m, 10 000m D+) et chez 17 de l’UM ; 177km, altitude moyenne : 7m, 1054m D+).

Résultats

Après un départ à 18h00, le temps en course moyen a été de 42h04 pour l’UTMB et 35h30 pour l’UM (P<0,01). 36±32min de sommeil on été rapportés lors des courses (UTMB vs UM, P=0,88). 63 % des finishers de l’UTMB et 52 % de ceux de l’UM (P=0,21) ont rapporté avoir connu des PH. 92 % des PH étaient visuelles, 9 % auditives et 2 % liées au toucher. Les PH visuelles étaient principalement liées à des visages lors de l’UTMB (36,5 %) et à des scènes visuelles lors de l’UM (35 %). Le pic de survenue des PH s’est situé entre le coucher du soleil et l’heure médiane de la seconde nuit de course (31,6 %). Le nombre de PH, leur nature, et l’heure estimée de survenue étaient indépendants du type de course (Khi2).

Conclusion

Dans le cadre de l’effet combiné de la privation de sommeil et d’un exercice physique intense, l’altitude de moyenne montagne ne semble pas modifier ni la nature ni la fréquence des hallucinations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 1

P. 64-65 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sommeil et comportements suicidaires – résultats du baromètre santé 2017
  • A. Metlaine, C. Leon, D. Léger, J.-B. Richard, G. Solelhac, F. Sauvet, E. Du Roscoat
| Article suivant Article suivant
  • L’index de sévérité d’insomnie (ISI) chez les patients sous B-bloquants est plus faible comparativement aux patients contrôles
  • S. Djoko, D. Berenice, B. Mwenge

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.