Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Medication reconciliation: Predictors of risk of unintentional medication discrepancies in the cardiology department - 16/02/19

Conciliation des traitements médicamenteux : facteurs associés aux divergences non intentionnelles en service de cardiologie

Doi : 10.1016/j.acvd.2018.09.004 
Cécile Chung a, , Victoria Gauthier a, Filomena Marques-Tavares a, Patrick Hindlet a, b, Ariel Cohen c, Christine Fernandez a, b, Marie Antignac a
a Department of Pharmacy, Saint-Antoine Hospital, AP–HP, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
b IPLESP UMR-S1136, Sorbonne Université, Inserm, institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique, 75012 Paris, France 
c Department of Cardiology, University of Sorbonne, University Pierre-et-Marie-Curie Paris 06, Saint-Antoine Hospital, AP–HP, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Medication reconciliation is a powerful formal process to decrease medication errors, but it has proved to be complex and time consuming.

Aims

To describe the frequency and types of medication discrepancies (between previous treatment and medication order at admission), and to identify predictors of unintentional medication discrepancies (UMDs).

Methods

This interventional study was carried out in the cardiology department of a French teaching hospital. Medication reconciliation was conducted at admission to the cardiology department over 1 month in 2016 by trained pharmacists for: (1) determination of best possible medication history using multiple sources; (2) comparison with the patient's admission medication order and identification of discrepancies; and (3) classification of discrepancies (intentional/unintentional) with the physician. Associations between UMDs and various factors were examined.

Results

Overall, 100 patients were included (mean age 67.6±16.7 years; 56 men). The reconciliation process identified 544 drug discrepancies, 77 of which were UMDs; these occurred in 42 patients. The most common UMD type was omission (70.1%). Inability to speak French (P=0.007), low educational level (P=0.004), admission to a non-intensive care unit (P=0.019), two or more co-morbidities (P=0.001) and eight or more drugs on the admission order (P=0.004) were significantly associated with UMDs. Educational level remained significantly and independently associated with UMDs in a multivariable analysis after adjustment for factors that were statistically significant in the univariate analysis.

Conclusions

This study highlights the high risk of medication discrepancies and the factors associated with UMDs. Our results allowed us to identify patients who should receive priority medication reconciliation in a cardiology department.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

La conciliation des traitements médicamenteux permet de diminuer les erreurs médicamenteuses, mais ce processus formel s’avère complexe et chronophage.

Objectifs

Décrire la fréquence et le type de divergences (entre le traitement avant l’hospitalisation et la prescription à l’admission), identifier les facteurs de risque de divergence non intentionnelle.

Méthodes

La conciliation a été réalisée à l’admission des patients dans le service de cardiologie d’un centre hospitalo-universitaire français, pendant un mois en mars 2016 par des pharmaciens formés : (1) réalisation du bilan médicamenteux optimisé ; (2) comparaison avec la prescription médicamenteuse à l’admission et identification des divergences ; (3) caractérisation des divergences (intentionnelles/non intentionnelles) avec le clinicien. Les associations entre divergences non intentionnelles et les caractéristiques des patients ont été analysées.

Résultats

Chez les 100 patients inclus (âge moyen 67,6±16,7 ans; sexe-ratio (H/F) 1,3). La conciliation a identifié 544 divergences, dont 77 non intentionnelles chez 42 (42 %) patients. La plus fréquente était l’omission (70 %). Les facteurs associés à la présence de divergences non intentionnelles sont: ne pas parler français (P=0,007), faible niveau d’éducation (P=0,004), admission en hospitalisation conventionnelle (VS soins intensifs) (P=0,019), ≥2 comorbidités (P=0,001) et8 médicaments (P=0,004). Le niveau d’étude demeure significativement associé après ajustement sur les facteurs statistiquement significatifs de l’analyse univariée.

Conclusions

Notre étude nous a permis de mettre en évidence l’importance des divergences et les facteurs associés. Nous pouvons désormais sélectionner les patients chez qui la conciliation médicamenteuse est à réaliser en priorité en cardiologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Medication reconciliation, Clinical pharmacy, Drug prescription, Patient admission

Mots clés : Conciliation médicamenteuse, Pharmacie clinique, Ordonnances de médicaments, Admission du patient

Abbreviations : BPMH, CI, ICU, UMD


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 112 - N° 2

P. 104-112 - février 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Long-term results of surgical treatment of secondary severe mitral regurgitation in patients with end-stage heart failure: Advantage of prosthesis insertion
  • Alexis Théron, Pierre Morera, Noémie Resseguier, Dominique Grisoli, Giulia Norscini, Alberto Riberi, Frédéric Collart, Gilbert Habib, Jean-François Avierinos
| Article suivant Article suivant
  • Percutaneous coronary interventions with the Absorb Bioresorbable vascular scaffold in real life: 1-year results from the FRANCE ABSORB registry
  • Guillaume Cayla, René Koning, Jean Fajadet, Joel Sainsous, Didier Carrié, Simon Elhadad, Francois Tarragano, Thierry Lefévre, Sylvain Ranc, Said Ghostine, Philippe Garot, Frédéric Marco, Luc Maillard, Pascal Motreff, Hervé Le Breton, FRANCE ABSORB investigators

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.