Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Usefulness of head-up tilt test combined with video electroencephalogram to investigate recurrent unexplained atypical transient loss of consciousness - 16/02/19

Intérêt du tilt test couplé à l’électro-encéphalogramme dans le diagnostic étiologique des pertes de connaissance récidivantes atypiques inexpliquées

Doi : 10.1016/j.acvd.2018.08.004 
Sandro Ninni a, , Claude Kouakam a, William Szurhaj b, Guillaume Baille b, Didier Klug a, Dominique Lacroix a, Philippe Derambure b
a Clinique cardiologique, Institut Cœur-Poumon, CHRU de Lille, boulevard du Professeur-Jules-Leclercq, 59037 Lille, France 
b Service de neurophysiologie clinique, hôpital Roger-Salengro, CHRU de Lille, avenue du Professeur-Emile-Laine, 59037 Lille, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Convulsive syncope and epileptic seizure share many similar clinical features. Early diagnosis is critical for choosing the appropriate management strategy.

Aim

Our aim was to evaluate the diagnostic yield of an innovative diagnostic strategy — combined head-up tilt test (HUT)/video electroencephalogram (EEG) monitoring — in patients with unexplained seizure-like transient loss of consciousness (T-LOC).

Methods

Combined HUT/video EEG was performed in patients with unexplained atypical T-LOC with both syncope and seizure characteristics remaining undiagnosed after a first-line investigation. T-LOC diagnosis was achieved in case of reproduction of usual symptoms. Events were classified as vasovagal, psychogenic or epilepsy. The link between EEG abnormalities and T-LOC was determined by an epilepsy specialist. Clinical follow-up was performed to assess T-LOC recurrence.

Results

Hundred and one consecutive patients were prospectively enrolled (median age 26 [19; 46] years; 72% female) and underwent combined HUT/video EEG between 2007 and 2015. Antiepileptic drugs were being prescribed in 42% of patients. Combined HUT/video EEG was diagnostic in 67% of patients, leading to diagnosis of vasovagal syncope in 59 patients and psychogenic pseudosyncope in nine cases. Antiepileptic drugs were discontinued in 18 patients without epilepsy. Independent predictors of a definitive diagnosis were the presence of prodromal symptoms (odds ratio 5.97, 95% confidence interval 1.37–26; P=0.017) and a history of myoclonic jerks during T-LOC (odds ratio 4.36, 95% confidence interval 1.71–11.15; P=0.002).

Conclusions

Combined HUT/video EEG is useful for investigating recurrent unexplained atypical seizure-like T-LOC, especially in patients with a history of myoclonic jerks or with documented interictal non-specific EEG abnormalities.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Les syncopes convulsivantes et les crises d’épilepsies sont des évènements cliniques présentant des caractéristiques cliniques communes pouvant aboutir à un diagnostic erroné en pratique courante.

Objectif

Le but de cette étude est d’évaluer la valeur diagnostique du tilt test couplé à l’électroencéphalogramme sur une cohorte de patients présentant des pertes de connaissance transitoires atypiques inexpliquées récidivantes.

Méthodes

Un tilt test couplé à un électroencéphalogramme a été réalisé sur une cohorte de patients présentant des pertes de connaissances atypiques, récidivantes, et inexpliquées malgré une 1re ligne d’investigation. Le diagnostic était retenu en cas de reproduction de la symptomatologie habituelle au cours du test. Les diagnostics pouvaient être : une syncope vagale, une perte de connaissance psychogène ou une crise épileptique. Le lien entre l’EEG et la clinique était déterminé par un neurologue spécialisé en neurophysiologie. Un suivi clinique a été réalisé afin d’évaluer l’incidence des récidives de perte de connaissance après le test.

Résultats

Cent un patients ont été inclus prospectivement (âge 26 [19 ; 46] ans ; sexe féminin 72 %) et ont bénéficié de la réalisation d’un tilt test couplé à un électroencéphalogramme entre 2007 et 2015. Un traitement antiépileptique était prescrit chez 42 % des patients. Le tilt test couple à l’EEG a permis d’établir un diagnostic chez 67 % des patients avec 59 syncopes vasovagales et 9 pertes de connaissance psychogène. Les traitements antiépileptiques ont été interrompus chez 18 patients considérés épileptiques avant le test. Les facteurs prédictifs indépendants de poser un diagnostic était la présence de prodromes (OR 5,97, IC 95 % 1,37–26 ; p<=0,017) et la présence de mouvements anormaux rapportés par les témoins durant la perte de connaissance (OR 4,36, IC 95 % 1,71–11,15 ; p=0,002).

Conclusions

Le tilt test couple à l’EEG peut être utile dans l’exploration diagnostique des pertes de connaissances atypiques récidivantes sans diagnostic étiologique établi. Cette performance diagnostique est d’autant plus importante chez les patients aux antécédents de mouvements anormaux lors des épisodes cliniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Transient loss of consciousness, Syncope, Epilepsy, Tilt test, Electroencephalogram

Mots clés : Perte de connaissance transitoire, Syncope, Épilepsie, Tilt test, Électroencéphalogramme

Abbreviations : AED, BP, CI, EEG, HUT, OR, T-LOC


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 112 - N° 2

P. 82-94 - février 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • How should we implement the recommendations of the Acute Cardiovascular Care Association in intensive cardiac care units in France?
  • François Roubille, Eric Bonnefoy, Etienne Puymirat, Meyer Elbaz, Patrick Henry, on behalf of the USIC Group (Emergency and Acute Cardiovascular Care group), a member of the Société française de cardiologie, the Acute Cardiovascular Care Association, the European Society of Cardiology
| Article suivant Article suivant
  • Long-term results of surgical treatment of secondary severe mitral regurgitation in patients with end-stage heart failure: Advantage of prosthesis insertion
  • Alexis Théron, Pierre Morera, Noémie Resseguier, Dominique Grisoli, Giulia Norscini, Alberto Riberi, Frédéric Collart, Gilbert Habib, Jean-François Avierinos

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.