Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Long-term results of surgical treatment of secondary severe mitral regurgitation in patients with end-stage heart failure: Advantage of prosthesis insertion - 16/02/19

Résultats de la chirurgie de l’insuffisance mitrale secondaire chez des patients atteints d’insuffisance cardiaque terminale : intérêt du remplacement valvulaire

Doi : 10.1016/j.acvd.2018.09.006 
Alexis Théron a, Pierre Morera a, Noémie Resseguier a, Dominique Grisoli a, Giulia Norscini b, Alberto Riberi a, Frédéric Collart a, Gilbert Habib b, Jean-François Avierinos b,
a Department of Cardiac Surgery, La Timone Hospital, AP–HM, 13005 Marseille, France 
b Department of Cardiology, La Timone Hospital, AP–HM, 13005 Marseille, France 

Corresponding author. Cardiologie B, hôpital Timone, 264, rue Saint-Pierre, 13005 Marseille, France.France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Surgical treatment of secondary mitral regurgitation (SMR) is controversial.

Aim

To analyse outcome after undersizing annuloplasty (UA) and mitral valve replacement (MVR).

Methods

Consecutive patients operated on for severe SMR, with left ventricular ejection fraction (LVEF)<40% and refractory CHF, were included. Endpoints were in-hospital mortality, mid-term cardiovascular (CV) mortality, evolution of LV variables and recurrence of mitral regurgitation (MR).

Results

59 patients were included (mean age 65±10 years, preoperative LVEF 36±6%; effective regurgitant orifice [ERO] 41±17 mm2), 41 with ischaemic disease: 12 underwent UA and 47 underwent MVR; only eight had concomitant coronary revascularization. In-hospital mortality was 3.3% (8.3% in UA group; 2.1% in MVR group). Eight-year CV mortality was 39±13% (40±18% in UA group; 27±10% in MVR group). Older age (hazard ratio 1.14, 95% confidence interval 1.07 to 1.22; P<0.001) and LV end-systolic diameter (hazard ratio 1.18, 95% confidence interval 1.09 to 1.27; P<0.001) independently predicted CV mortality. LVEF did not change between the preoperative and follow-up transthoracic echocardiograms in the MVR group (36±6% vs. 35±10%; P=0.6) or the UA group (36±5% vs. 31±12%; P=0.09). Conversely, LV end-diastolic diameter decreased significantly in the MVR group (64±8m to 59±9mm; P=0.002), but not in the UA group (61±7m to 64±10mm; P=0.2). Recurrence of significant MR occurred in 81% of patients in the UA group (mean postoperative ERO 19±6 mm2) versus none in the MVR group.

Conclusions

Surgical treatment of SMR can be performed with acceptable operative risk and mid-term survival in severe heart failure, even if there is no indication for revascularization. MVR is associated with significant reverse remodelling, and UA with prohibitive risk of MR recurrence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Les indications et modalités de correction chirurgicale de l’insuffisance mitrale secondaire (IMS) sont controversies.

Objectif

Déterminer l’impact pronostique de l’annuloplastie réductrice(AR) et du remplacement valvulaire mitral (RVM).

Méthodes

Les patients opérés pour IMS avec FEVG<40 % et insuffisance cardiaque réfractaire ont été inclus. La mortalité hospitalière, la mortalité cardiovasculaire (CV), l’évolution des paramètres VG et la récidive d’IMS ont été analysés après RVM et AR.

Résultats

59 patients ont été inclus : 12 AR et 47 RVM. Âge moyen=65±10 ans, FEVG préopératoire=36±6 % et SOR=41±17 mm2. Mortalité hospitalière=3,3 % (8,3 % dans groupe AR ; 2,1 % dans groupe RVM). Mortalité cardiovasculaire à 8 ans=40±18 % après AR et 27±10 % après RVM. L’âge (HR 1,14, IC95 % 1,07 à 1,22 ; P<0,001) et le DTSVG (HR 1,18, IC95 % 1,09 à 1,27 ; P<0,001) prédisaient de manière indépendante la mortalité CV. La FEVG restait stable entre la période préopératoire et le dernier suivi dans le groupe RVM (36±6 % vs 35±10 % ; P=0,6) alors qu’elle tendait à diminuer dans le groupe AR (36±5 % vs 31±12 % ; P=0,09). Le DTSVG diminuait significativement dans le groupe RVM (64±8mm à 59±9mm ; P=0,002) mais restait stable dans le groupe AR (61±7mm à 64±10mm ; P=0,2). Une récidive d’IMS survenait chez 81 % des patients du groupe AR (SOR moyen=19±6 mm2). Absence de récidive d’IMS dans groupe RVM.

Conclusions

Le traitement chirurgical de l’IMS peut être réalisé avec un risque opératoire acceptable et une survie satisfaisante même en cas de dysfonction systolique VG profonde et d’absence d’indication de revascularisation myocardique. Le RVM est associé à un remodelage VG inverse significatif alors que l’AR est associée à un risque rédhibitoire de récidive de la fuite.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Secondary mitral regurgitation, Mitral valve replacement, Mitral valve repair, Congestive heart failure, Surgery

Mots clés : Insuffisance mitrale secondaire, Remplacement valvulaire mitral, Réparation valvulaire mitrale, Insuffisance cardiaque, Chirurgie

Abbreviations : ACC, AHA, CABG, CHF, CI, ERO, HR, LVEF, LV, MR, MVR, SMR, sPAP, TTE, UA


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 112 - N° 2

P. 95-103 - février 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Usefulness of head-up tilt test combined with video electroencephalogram to investigate recurrent unexplained atypical transient loss of consciousness
  • Sandro Ninni, Claude Kouakam, William Szurhaj, Guillaume Baille, Didier Klug, Dominique Lacroix, Philippe Derambure
| Article suivant Article suivant
  • Medication reconciliation: Predictors of risk of unintentional medication discrepancies in the cardiology department
  • Cécile Chung, Victoria Gauthier, Filomena Marques-Tavares, Patrick Hindlet, Ariel Cohen, Christine Fernandez, Marie Antignac

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.