Machinisme”, Marxism, humanism: Georges Friedmann before and after WW II"> Machinisme”, Marxism, humanism: Georges Friedmann before and after WW II" /> Machinisme”, Marxism, humanism: Georges Friedmann before and after WW II" />

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Machinisme”, Marxism, humanism: Georges Friedmann before and after WW II - 21/03/08

Doi : 10.1016/j.soctra.2007.01.002 
François Vatin
Institutions et dynamiques historiques de l'économie (IDHE), CNRS-université Paris-X, maison Max-Weber, 200, avenue de la République, 92000 Nanterre, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 1
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Georges Friedmann (1902-1977) is known for the humanist sociology of work he founded after World War II. Before the war he was a Marxist intellectual, close to the French Communist Party and an admirer of the young Soviet Union. The effect of this political and ideological itinerary on his sociology of work has never been analyzed systematically. Here the question is handled by following the presence of a central concept in his work, “machinisme” [see note1

  [Machinisme is the term Friedmann used. The meaning of this French word seems very close to that of the English “mechanization” and refers to precisely that historical industrial development, though as an -ism it also connotes a positive valuing of machines and systematic use of them. Because much of this article's analysis of Friedmann's writings and thought bears directly on the term machinisme itself, it seems reasonable to leave the word in French throughout the translation. - Trans].
]. This concept does not come from Marx's thinking but from that of the Romantic historian Jules Michelet, whose writings Friedmann was fully familiar with. A key term in Friedmann's early writings, it was abandoned after World War II in favor of the “natural milieu/technical milieu” conceptual pair. This terminological change went together with a radical change in Friedmann's point of view.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Georges Friedmann, Humanism, Machinisme, Marx, Marxism, Michelet, Sociology of work, France


Plan


 “This article was published originally in French and appeared in Sociologie du Travail 46 (Sociol. Trav.) 2004, 205-223. It has been translated by Amy Jacobs”.


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 49 - N° S1

P. e16-e33 - janvier 2007 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.