Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Dopage par substances endocriniennes - 16/02/19

[10-040-G-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1941(19)84242-7 
M. Duclos, PU-PH, MD, PhD, HDR a, b, c
a Service de médecine du sport et d'explorations fonctionnelles, CHU de Clermont-Ferrand, Hôpital Gabriel-Montpied, 58, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France 
b INRA UMR 1019, UNH, CRNH Auvergne, 63000 Clermont-Ferrand, France 
c Université Clermont-Auvergne, Unité de nutrition humaine, BP 10448, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le médecin peut recevoir en consultation un sportif professionnel mais aussi un sportif amateur ayant pris des stéroïdes anabolisants (SA) et/ou en demande de prescription de testostérone, voire d'autres hormones. Il est important qu'il connaisse les effets de ces hormones : effets recherchés, effets indésirables ainsi que les motifs de consultation qui peuvent déboucher sur la découverte d'une prise d'hormones et/ou une demande de prescription de SA, sachant qu'il ne s'agit pas toujours de sportifs de haut niveau. L'efficacité sur la performance du dopage par SA, par érythropoïétine (EPO) et par corticoïdes est bien documentée sur le plan scientifique dans le cadre d'études randomisées contrôlées en double aveugle. Ce n'est pas le cas pour la prise d'hormone de croissance ou de ses dérivés (insulin-like growth factor-1 [IGF-I], growth hormone releasing hormone [GHRH], sécrétagogues de la growth hormone [GH]). Cependant, les études scientifiques se heurtent à la réalité du dopage hormonal. Les utilisateurs de ces hormones à des fins de dopage utilisent des doses très élevées avec le plus souvent une combinaison de plusieurs hormones, selon des protocoles complexes. Les effets indésirables sont nombreux et parfois irréversibles. Ils peuvent conduire à une consultation auprès d'un médecin, d'où l'importance de connaître les effets pour la santé de ces substances endocriniennes prises à de très fortes doses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Stéroïdes anabolisants, Érythropoïétine, Corticoïdes, GH, IGF-I, Hypogonadisme, Hypogonadotrope, Risques cardiovasculaires, Mort subite, Dopage


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Polyendocrinopathies auto-immunes
  • L. Humbert, S. Espiard, B. Sendid, M.-C. Vantyghem
| Article suivant Article suivant
  • Contamination des aliments et surveillance des expositions
  • J.-F. Narbonne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.