Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Results of wrist hemiarthroplasty for comminuted distal radius fractures in independent elderly people: A retrospective study on eleven patients - 22/02/19

Résultats de l’hémiarthroplastie de poignet dans les fractures complexes de l’extrémité distale du radius chez la personne âgée autonome?: une étude rétrospective sur onze patients

Doi : 10.1016/j.hansur.2018.11.004 
F. Anger a, , R. Legré b, M.K. Nguyen a
a Hôpital d’Instruction des armées Sainte-Anne, service de chirurgie orthopédique et traumatologie, 2, boulevard Sainte-Anne, 83200 Toulon, France 
b AP–HM, hôpital de la Timone, service de chirurgie de la main, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille cedex 5, France 

Corresponding author at: Hôpital d’instruction des armées Sainte-Anne, service de chirurgie orthopédique et traumatologie, 2, boulevard Sainte-Anne, 83200 Toulon, France.Hôpital d’instruction des armées Sainte-Anne, service de chirurgie orthopédique et traumatologie2, boulevard Sainte-AnneToulon83200France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 22 février 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Abstract

The comminuted distal radius fractures among elderly people are usually linked to osteoporosis, and repairing them in this context is a therapeutical challenge. Several teams have reported good results of radius resurfacing. The goal of our study was to evaluate the usability of the wrist in a new series of patients after surgery. We performed a monocentric retrospective study on the data of the medical files. All the included patients were older than 65 years and received a wrist hemiarthroplasty according to the criteria that have been established by the in charge medical team. Eleven patients have been included, their average age was 80.4 years old, and the average follow-up was 18.3  months. The average QuickDASH Score was 59 (27–95). The Visual Analogue Scale for pain was in average 3.8/10 and the average mobility was: flexion 36° (12–50), extension 27° (12–50), radial deviation 15° (12–15), ulnar deviation 26° (12–40), pronation-supination range of motion 164° (150–170). The average measured strength was 44% (16–72%) of the strength of the unaffected hand. Our results are rather modest, probably because of insufficient follow-up and very severe fractures. Furthermore, the implant that has been used does not take into account the distal radioulnar joint. Another bound of this treatment is the complexity of surgical revision in case of bad result. So far, hemiarthroplasty cannot be considered as the standard treatment for complex fractures of the distal radius.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Les fractures comminutives de l’extrémité distale du radius (EDR) chez la personne âgée sont souvent liées à l’ostéoporose, et leur réparation dans ce contexte est un défi thérapeutique. Quelques équipes ont décrit de bons résultats du resurfaçage du radius. L’objectif de notre étude était d’évaluer la fonction des poignets d’une nouvelle série de patients. Nous avons réalisé une étude rétrospective monocentrique sur les données des dossiers médicaux. Les patients inclus étaient tous les patients de plus de 65 ans ayant bénéficié d’une hémiarthroplastie de poignet selon les critères établis dans le service. Onze patients ont été inclus, d’un âge moyen de 80,4 ans avec un recul moyen de 18,3 mois. Le score QuickDASH moyen était de 59 (27–95). L’échelle visuelle analogique de la douleur étaient en moyenne à 3,8/10 et les mobilités moyennes étaient : flexion 36° (12–50), extension 27° (12–50), inclinaison radiale 15° (12–15), inclinaison ulnaire 26° (12–40), arc de pronation-supination 164° (150–170). La force moyenne mesurée était à 44% (16–72) de celle du côté opposé. Nos résultats sont modestes, probablement en raison d’un recul insuffisant et d’une importante gravité des fractures. L’implant utilisé ne prend en outre pas en compte les lésions de l’articulation radio-ulnaire distale. Une autre limite de ce traitement est la difficulté d’une reprise chirurgicale en cas de mauvais résultat. Pour l’heure, l’hémiarthroplastie ne peut être considérée comme le traitement de référence des fractures complexes de l’EDR.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Distal radius fractures, Resurfacing prothesis, Hemiarthroplasty, Elderly patients

Mots clés : Fractures du radius distal, Prothèse de resurfaçage, Hémiarthroplastie, Sujet âgé


Plan


© 2019  SFCM. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.