Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Veine cave supérieure gauche persistante : un cas clinique pour une conduite à tenir pratique - 24/02/19

Persistent left superior vena cava: A case report for practical management

Doi : 10.1016/j.anrea.2018.01.003 
Thierry Garnaud , Mahmoud Muheish, Françoise Brevet
 Centre hospitalier de Rodez, avenue de Bourran, 12000 Rodez, France 

Thierry Garnaud, centre hospitalier de Rodez, avenue de Bourran, 12000 Rodez, France.Thierry Garnaud, centre hospitalier de Rodezavenue de BourranRodez12000France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Un cathéter veineux sous-clavier gauche a été mis en place chez une patiente après l’échec d’un abord veineux périphérique gauche de type Picc Line (cathéter central à insertion périphérique). La radiographie du thorax de contrôle a mis en évidence un trajet anormal paramédian gauche du cathéter veineux central (CVC). L’anesthésiste n’avait pas pris connaissance au préalable du dossier du patient, dans lequel se trouvait un compte rendu tomodensitométrique montrant la persistance d’une veine cave supérieure gauche (VCSG) ainsi qu’un échec d’un accès veineux central sous-clavier droit et l’existence de lésions vasculaires post-traumatiques sous-clavières gauches. La décision du maintien du CVC a été prise après une revue bibliographique et un test de contraste aux bulles par échocardiographie, révélant un drainage de la VCSG dans les cavités droites du cœur. Ce type d’anomalie congénitale est la forme la plus fréquente et le plus souvent associée à une veine cave supérieure droite. Dans 10 % des cas, la VCSG se draine dans l’oreillette gauche et le cathéter doit être retiré en raison du risque élevé d’embolie systémique. Devant un trajet aberrant d’un CVC, il faut savoir le laisser en place, s’assurer qu’il soit en position vasculaire et qu’il ne puisse pas générer un risque embolique. L’analyse de l’anatomie veineuse thoracique devrait être un préalable à tout accès veineux central cave supérieur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

A subclavicular venous access was inserted in a patient after failure to set up a Picc line (peripherally inserted central catheter). A chest X-ray revealed that the central venous catheter (CVC) had an abnormal left paramedian course. Review of the patient's notes revealed that a previous CT report showed the persistence of a left superior vena cava (LSVC) alongside a failed right subclavicular venous access and the existence of post-traumatic left subclavicular vascular lesions. This was overlooked by the anaesthetist. Decision to keep the CVC in place was taken after a literature review and a contrast echocardiogram bubble study showing LSVC drained into the right side of the heart. This type of congenital abnormality is the most common form and is frequently associated with a right superior vena cava. In 10% of cases, LSVC drains into the left atrium and CVC must be removed because of a high risk of systemic embolism. In case of an aberrant anatomical course, CVC must be maintained. It has to be ensured that it is inside a vessel and that there is no embolic risk. A good knowledge of thoracic venous anatomy and its variants should be a prerequisite to any central venous access.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Veine cave supérieure gauche, Cathéter veineux central, Cathéter mal placé, Échocardiographie, Bulles

Keywords : Superior left vena cava, Central venous catheter, Misplaced catheter, Echocardiography, Bubbles


Plan


© 2018  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 5 - N° 2

P. 118-121 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Obstruction Iatrogène peropératoire d’une sonde d’intubation endotracheale. À propos d’un cas
  • Olivier Belin, Marc Laffon, Fabien Espitalier
| Article suivant Article suivant
  • Recommandation sur l’anesthésie du sujet âgé : l’exemple de fracture de l’extrémité supérieure du fémur
  • Frédéric Aubrun, Christophe Baillard, Jean-Baptiste Beuscart, Valérie Billard, Jacques Boddaert, Éric Boulanger, Nicolas Dufeu, Arnaud Friggeri, Frédéric Khiami, Pierre Krolak Salmon, Philippe Merloz, Vincent Minville, Serge Molliex, Christelle Mouchoux, Laure Pain, Vincent Piriou, Matthieu Raux, Frédérique Servin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.