Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête nationale sur les médecins anesthésistes-réanimateurs seniors - 24/02/19

A French national survey concerning senior anaesthesiologists

Doi : 10.1016/j.anrea.2018.09.005 
Marc Gentili 1, Marc Laffon 2, Kamran Samii 3, Francis Bonnet 4, , 5
1 CHP Volnay, clinique Saint-Vincent, 6, boulevard de la Boutière, 35760 Saint-Grégoire, France 
2 CHRU hôpital Bretonneau, service d’anesthésie-réanimation, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours cedex 9, France 
3 CHU Bordeaux, groupe hospitalier Pellegrin Tripode, service d’anesthésie-réanimation, 33076 Bordeaux cedex, France 
4 Hôpital Tenon, fédération d’anesthésie-réanimation Tenon, Saint-Antoine, 4, rue de la Chine, 75970 Paris cedex 20, France 
5 Sorbonne université, faculté de médecine, Pierre-et-Marie-Curie, Paris VI, France 

Francis Bonnet, Hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75970 Paris cedex 20, France.Hôpital Tenon4, rue de la ChineParis cedex 2075970France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En France, un nombre croissant d’anesthésistes-réanimateurs poursuit une activité après l’âge de la retraite. Une enquête nationale a été conduite sur les conditions d’exercice des anesthésistes-réanimateurs en fin de carrière. Un questionnaire a été adressé aux médecins anesthésistes-réanimateurs de plus de 55 ans inscrits au registre national de l’ordre des médecins. Ce questionnaire évaluait leur profil démographique, leur mode, leur condition d’exercice et leur attente concernant la formation continue. Les réponses recueillies entre septembre 2015 et mars 2016 ont été analysées. Au total, 1577 questionnaires ont été analysés, représentant 32,1 % de la population ciblée. Ils ont été répartis en deux groupes selon que les répondeurs étaient retraités avec activité professionnelle (R=331) ou non retraités (NR=1246). Le groupe R travaillait moins : 3(2–5) vs 5(4–5) jours pour le groupe NR ; le nombre de gardes était de 4(3–5) dans le groupe NR et de 3(2–5) dans le groupe R (p<0,03) et le nombre d’astreintes était de 5(37) et de 4(3–7) respectivement dans les groupes NR et R. Les raisons de poursuivre l’activité, relevaient de l’amélioration des revenus et du désir de maintenir une activité stimulante socialement et intellectuellement. L’expertise pratique du groupe R en matière de nouvelles technologies (échographie, vidéolaryngoscopes) était moindre. L’incidence des plaintes judiciaires au cours des deux dernières années était moindre dans le groupe R (9,4 % vs 3,8 % ; p=0,002). La majorité des anesthésistes-réanimateurs considéraient que leur besoin de formation continue était satisfait et une grande majorité avait une bonne opinion de leur spécialité. Après 55 ans, les anesthésistes-réanimateurs mènent une vie professionnelle active qui se prolonge au-delà de 65 ans pour certains d’entre eux. Cette augmentation de la durée de vie professionnelle doit être prise en compte aussi bien en termes de formation continue qu’en termes de conditions d’exercice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In France, the number of aged anaesthesiologists is increasing. A national survey has been conducted in this population concerning the conditions of professional activity. A questionnaire was sent in September 2015 to all anaesthesiologists of more than 55-year-old, included in the National Council of Physicians registry. It included information about demographics, working conditions, and the reasons for maintaining professional activity, expertise and postgraduate education. In all, 1577 questionnaires were analysed (32.1% of the targeted population). Responders were shared in two groups: retired and still working (R) (n=331), or non-retired (NR) (n=1246). The R group worked less than the NR group (5(4–5) versus 3(2–5) days per week respectively) but the number of on-call and night shits were comparable in the two groups. The reasons for continuing to work in R physicians were mainly related to the wish to increase their incomes, and to keep intellectual and social activity. The expertise of R anaesthesiologists concerning advanced technologies such as ultrasonography or the use of videolaryngoscopes was less. The frequency of judiciary complaints, during the last past two years, was less in the R group (9.4% versus 3.8%; respectively; P=0.002). Most of the anaesthesiologists felt their need for professional continuous training was satisfied and had a good feedback of their specialty. The increase in duration of professional life implies to review the expertise, postgraduate education and working conditions of aged anaesthesiologists.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anesthésiste âgé, Exercice professionnel, Risque anesthésique, Risque médico-judiciaire, Santé des médecins

Keywords : Aged anaesthesiologist, Professional practice, Anaesthetic risk, Litigation, Physicians’ health


Plan


© 2018  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 5 - N° 2

P. 83-90 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Formation pratique et théorique des internes Desar : état des lieux en 2018
  • Florian Robin, Alexandre Ouattara, Karine Nouette-Gaulain
| Article suivant Article suivant
  • Hyperoxie en réanimation
  • Julien Demiselle, Peter Radermacher, Pierre Asfar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.