Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Création en établissement médico-social d’un programme d’entraînement à la reconnaissance des émotions faciales chez l’adulte TSA avec retard mental : une étude pilote - 27/02/19

Creation in a medico-social setting of facial emotional recognition training in ASD adults with mental retardation: A pilot study

Doi : 10.1016/j.jtcc.2018.09.003 
Christophe Saglier
 Institution Charles Poisot, ACODEGE, 1, rue du Chapitre, 21300 Chenôve, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

De nombreux travaux étayent la présence d’un déficit de traitement des émotions faciales au sein des troubles du spectre de l’autisme (TSA). Bien que plusieurs programmes d’entraînement aient été créés afin de remédier à cette difficulté, peu d’entre eux ont fait l’objet d’une validation auprès d’un public TSA avec retard mental et, à notre connaissance, aucune donnée de la littérature ne mentionne l’existence d’un programme destiné aux adultes TSA avec retard mental. Cet article rend compte de la faisabilité et de l’évaluation au sein d’un établissement médico-social, d’un programme d’apprentissage des émotions faciales auprès d’adultes TSA avec retard mental.

Méthode

Dans un premier temps, nous avons réalisé une étude pilote explorant l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme d’apprentissage des émotions faciales auprès d’adultes TSA avec retard mental au sein d’un institut médico-éducatif. En seconde instance, une évaluation avant et après programme a été conduite auprès de six jeunes adultes TSA avec retard mental. Le programme s’articulait autour de quatre modules : psychoéducation, orientation de l’attention sociale et du regard, émotions faciales, matching.

Résultats

Après dix séances d’entraînement, l’évaluation pré et post programme indique une amélioration significative en lecture des émotions faciales et un transfert des compétences dans la vie quotidienne.

Conclusion

L’ensemble des résultats met en évidence la pertinence en milieu médico-social d’un programme spécifique au traitement des émotions faciales chez l’adulte TSA avec retard mental. L’absence de données dans la littérature sur la réhabilitation psychosociale à destination de ce public nécessite de futurs travaux de recherche dans ce domaine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Many studies (Harms et al., 2010) support the presence of a deficit in facial emotion recognition in Autism Spectrum Disorder (ASD). Several hypotheses have been evoked to explain this phenomenon as an orientation process deficit in social attention (Dawson et al., 1998), an atypical visual exploration of the face with gaze avoidance (Klin et al., 2002) or a deficit in central coherence with an analytical, rather holistic, treatment of the faces (Frith and Happé, 1994). Although several training programs have been created to remedy this difficulty, few of them have been validated with an ASD population with intellectual disabilities and, to our knowledge, there is no evidence in the literature of the existence of a specific program for ASD adults with intellectual disabilities. This article reports on the feasibility and assessment of a facial emotion recognition program for adults with intellectual disabilities in a medico-social setting.

Methods

First, a feasibility study was conducted to explore the development and implementation of a facial emotion recognition training program for adults with intellectual disabilities in a medical educational institute. The program's methodology was based on the cognitive models of facial emotion treatment strategies by ASD (social attention deficit, atypical visual exploration of the faces and gaze avoidance, deficit in central coherence) organized into four modules : psychoeducation, directing social attention and gaze, facial emotions, matching. The aim of the psychoeducation module was to present emotions and deficiency in the treatment of facial emotions in Autism Spectrum Disorder. The directing social attention and gaze module proposed two group games to increase the focus on the gaze and the facial emotions module presented a specific training methodology of facial emotion recognition with photographs. Finally, the matching module consisted of an emotion photographs categorization task. A pilot assessment was conducted with six young ASD adults (four men and two women, age range 18–20 years) with intellectual disabilities (IQ=46), both before and after the program, using the Affected Recognition task from the NEPSY-II neuropsychological battery and the McKinnon & Krempa questionnaire. Five of the six subjects were readers. However, assessment with the Analec test showed that all readers had a significantly low speed of reading and a major deficit in text comprehension.

Results

All objectives were achieved. A program presentation to the teams and the management made strong institutional commitment possible. Similarly, psychoeducation seems to have favored the participation of ASD people in the program, with a participation rate of 100% at the end of the sessions. Program assessment after ten training sessions shows a significant improvement of the Affected Recognition scores from the NEPSY-II neuropsychological battery (P<0.05) with, however, a small effect size (d=0,21). The McKinnon & Krempa questionnaire demonstrates a transfer of skills to everyday life, with a significant increase in the overall score and subscale scores for joint attention (P<0.01), greetings and compliments (P<0.05), social games, self-awareness and ability to self-regulate (P<0.05), understanding emotions and social cues (P<0.05), social relationships (P<0.05).

Conclusion

The overall results highlight the relevance of a specific program for the treatment of facial emotions in ASD adults with intellectual disabilities. The lack of data in the literature on psychosocial rehabilitation for this population creates a need for future research in this area.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Troubles du spectre de l’autisme, Remédiation cognitive, Cognition sociale, Émotion, Habiletés sociales, Reconnaissance faciale, Programme d’entraînement, Essai thérapeutique

Keywords : Autism spectrum disorder, Cognitive remediation, Social cognition, Emotion, Social skills, Facial recognition, Training program, Therapeutic trial


Plan


© 2018  Association Française de Therapie Comportementale et Cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 1

P. 40-48 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pleine conscience dispositionnelle et comportements antisociaux : étude de profils chez le jeune adulte
  • Benoit Monié, Jonathan Bronchain, Sophie Becquié, Patrick Raynal, Henri Chabrol
| Article suivant Article suivant
  • Prochains congrès

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.