Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Imprégnation mercurielle des femmes enceintes de Guyane (Haut Maroni) : étude et prévention - 27/02/19

Mercurial impregnation among pregnant women from Guiana (Haut Maroni): Study and prevention

Doi : 10.1016/j.toxac.2018.12.002 
Rémy Pignoux a, Pierre-Yves Gourves b, Mohamedou Sow b, Régine Maury-Brachet b,
a Collectivité territoriale de Guyane, 97300 Cayenne, Guyane, France 
b Université de Bordeaux, UMR EPOC CNRS 5805, 33120 Arcachon, Gironde, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’étude de la contamination par le mercure des femmes enceintes du Haut-Maroni en Guyane française a permis d’évaluer leur niveau de contamination et le risque pour leur santé. Le suivi de la contamination est effectué au niveau des cheveux et ce sur une période d’un an. En parallèle, le corps médical a mis en place des actions de prévention pour les personnes qui dépassaient la norme de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 10μg/g. Les résultats ont indiqué que les femmes enceintes habitants dans les écarts (pas de commerce à proximité), étaient sept fois plus contaminées que celles vivant dans les bourgs. Une différence significative de contamination suivant l’ethnie étudiée a été constatée au sein des bourgs. Les femmes amérindiennes des bourgs étaient moins contaminées que celles des écarts car elles diversifiaient leur alimentation en raison de la proximité d’épiceries. Un focus était mis sur les femmes amérindiennes vivant dans les écarts. Les résultats ont révélé que plus elles sont éloignées des bourgs, plus leur niveau de contamination était important. En effet, ces populations vivent en autosubsistance (pêche, chasse et culture en abattis) et consomment beaucoup de poissons. L’évaluation du risque de contamination par le mercure pour ces femmes enceintes amérindiennes a révélé qu’elles devraient moduler leur consommation de poisson quotidienne en fonction du régime alimentaire du poisson consommé. La mise en place d’actions de prévention a été bénéfique, leur imprégnation mercurielle dans les cheveux a baissé chez 82 % des femmes étudiées traduisant l’importance et l’impact positif d’une prévention active et régulière.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

As part of a one-year study on mercurial impregnation of pregnant women's hair from Haut-Maroni, French Guiana, an evaluation of the health risk was conducted. This risk evaluation was implemented by a preventive survey for people exceeding the WHO safety limit of 10μg/g. Results indicated that pregnant women living in towns’ centers were seven times less contaminated than those living far away from towns. Within towns, a significant difference in contamination was observed between ethnic groups. Native Americans and Brazilians were the most contaminated despite presenting contaminations below the WHO standard. A special focus was made on Native American women living far away from towns’ centers. Results indicated that the contamination increased with the distance from towns’ centers. The lower level of contamination observed in villages’ centers can be explained by the presence of grocery stores nearby which allow the population to diversify their food consumption, while the population living far away from towns’ centers live in self-sufficiency (fishing, hunting, and slash-and-burn farming). Risk assessment of contamination for these Native American pregnant women revealed that they should modulate their daily fish consumption according to the diet of fish consumed. After a year of preventive actions, 82% of women presented significant decrease in hair mercury contamination reflecting the importance and the positive impact of active and regular preventions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Grossesse, Mercure, Cheveux, Poisson, Risque, Prévention

Keywords : Pregnancy, Mercury, Hair, Fish, Risk, Prevention


Plan


© 2018  Société Française de Toxicologie Analytique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 1

P. 37-48 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pharmacovigilance de la chimioprophylaxie de longue durée à la méfloquine
  • Youssef Moutaouakkil, Rachid el Jaoudi, Badr Adouani, Yasmina Tadlaoui, Samira Serragui, Mina Ait el cadi, Yahia Cherrah, Jamal Lamsaouri, Yassir Bousliman
| Article suivant Article suivant
  • Accidents vasculaires cérébraux du sujet jeune et usage de stupéfiants : 1 – Analyse des pratiques et données statistiques
  • Bertrand Brunet, Ysé Sauvageon, Paola Palazzo, Julien Guignet, Patrick Mura, Jean-Philippe Neau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.