Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apports de l’ADN tumoral circulant dans la compréhension et la prise en charge des carcinomes d’origine gynécologique - 04/03/19

Circulating tumor DNA assessment for gynaecological cancers management

Doi : 10.1016/j.bulcan.2018.11.018 
Roxane Mari 1, Éric Lambaudie 2, 3, Magali Provansal 1, Renaud Sabatier 1, 3,
1 Aix-Marseille university, CNRS U7258, Inserm U1068, institut Paoli-Calmettes, département d’oncologie médicale, CRCM, Marseille cedex 9, France 
2 Aix-Marseille university, CNRS U7258, Inserm U1068, institut Paoli-Calmettes, département de chirurgie oncologique, CRCM, Marseille cedex 9, France 
3 Aix-Marseille university, CNRS U7258, Inserm U1068, institut Paoli-Calmettes, CRCM, laboratoire d’oncologie prédictive, Marseille cedex 9, France 

Renaud Sabatier, Institut Paoli-Calmettes, département d’oncologie médicale, 232, boulevard Sainte-Marguerite, 13009 Marseille, France.Institut Paoli-Calmettes, département d’oncologie médicale232, boulevard Sainte-MargueriteMarseille13009France

Résumé

Les cancers gynécologiques représentent des pathologies fréquentes, avec plus de 16 000 cas par an en France pour 6500 décès. Peu de modifications des méthodes diagnostiques, des outils pronostiques, et des prises en charge thérapeutiques ont eu lieu lors des deux dernières décennies. Les analyses génomiques tumorales issues, entre autres, des données du Cancer Genome Atlas ont permis d’identifier une partie des altérations moléculaires à l’origine de ces tumeurs. Toutefois, ces données restent incomplètes et n’ont pour l’instant pas permis de modifier la prise en charge de nos patientes. Par ailleurs, elles nécessitent des prélèvements invasifs non adaptés aux objectifs de diagnostic précoce, de suivi de l’effet d’un traitement, de suivi de la maladie résiduelle, ou du diagnostic précoce des rechutes. Durant ces dernières années, l’analyse des biomarqueurs tumoraux circulants (aussi appelés « biopsies liquides ») qu’ils soient cellulaires (cellules tumorales circulantes) ou nucléotidiques (ADN ou ARN circulants) s’est massivement développée à travers diverses indications, plateformes, objectifs ; les données concernant l’ADN tumoral circulant étant les plus importantes en volume de publication et en intérêt pour la pratique clinique. Cette revue de la littérature a pour but de décrire les méthodes d’analyse et les observations issues de l’analyse de l’ADN tumoral circulant dans les tumeurs gynécologiques, depuis les données de dépistage/diagnostic précoce jusqu’à l’adaptation des traitements en phase avancée, en passant par le choix des traitements et le suivi de la maladie résiduelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Gynaecological cancers are frequent, with more than 16,000 cases per year in France for 6500 deaths. Few improvements in diagnostic methods, prognostic tools, and therapeutic strategies have occurred in the last two decades. Tumour genomic analyses from, at least in part, the Cancer Genome Atlas have identified some of the molecular alterations involved in gynaecological tumours growth and spreading. However, these data remain incomplete and have not led to dramatic changes in the clinical management of our patients. Moreover, they require invasive samples that are not suitable to objectives like screening/early diagnosis, assessment of treatment efficacy, monitoring of residual disease or early diagnosis of relapse. In the last years, the analysis of circulating tumour biomarkers (also called “liquid biopsies”) based on tumour cells (circulating tumour cells) or tumour nucleotides (circulating DNA or RNA) has been massively explored through various indications, platforms, objectives; data related to circulating tumour DNA being the most important in terms of number of publications and interest for clinical practice. This review aims to describe the methods of analysis as well as the observations from the analysis of circulating tumour DNA in gynaecological tumours, from screening/early diagnosis to the adaptation of treatment for advanced stages, through choice of treatments and monitoring of subclinical disease.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : ADN tumoral circulant, Carcinomes gynécologiques, Diagnostic, Pronostic, Surveillance

Keywords : Circulating tumour DNA, Gynaecological neoplasms, Diagnosis, Prognosis, Follow-up


Plan


© 2019  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 106 - N° 3

P. 237-252 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bibliometrics and French healthcare institutions from 2004 to 2014
  • Emeline Blanc, Roselyne Boulieu, Delphine Bertram
| Article suivant Article suivant
  • Mise en place du programme national de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus en France
  • Anne-Sophie Woronoff, Florence Molinié, Brigitte Trétarre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.