Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Infarctus du myocarde : diagnostic, prise en charge et complications - 05/03/19

[2-0210]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(18)75102-8 
S. Porouchani, G. Lemesle
 USIC et Centre hémodynamique, Institut cœur poumon, CHRU de Lille, Faculté de médecine de l'Université de Lille, FACT (French Alliance for Cardiovascular Trials), Institut Pasteur de Lille, Unité Inserm UMR 1011, boulevard du Pr-Jules-Leclercq, 59037 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Malgré les progrès des 20 dernières années, l'infarctus du myocarde (IDM) touche encore 50 000 personnes par an en France et est l'une des principales causes de mortalité. Dans sa forme classique, il correspond à une complication de la maladie athéromateuse à l'étage coronaire, avec une occlusion plus ou moins complète d'une artère coronaire, aboutissant à une nécrose cardiomyocytaire. La diversité des atteintes coronaires est à l'origine de nombreuses entités nosologiques, différentes par leur présentation clinique, leur gravité, et l'urgence de prise en charge. Ainsi, dans sa présentation clinique initiale appelée syndrome coronaire aigu (SCA), il convient de distinguer ceux avec sus-décalage du segment ST à l'électrocardiogramme (ECG), qui relèvent d'une revascularisation immédiate, le plus souvent par angioplastie coronaire, de ceux sans sus-décalage du segment ST pour lesquels le délai de prise en charge invasive est discuté au cas par cas. Le diagnostic et la stratification du risque de ces patients ne doivent donc souffrir d'aucun délai afin d'adapter immédiatement la prise en charge, notamment pour les patients les plus graves. Si de nombreuses avancées, notamment sur la prise en charge préhospitalière, ont permis une diminution significative de la mortalité ces dernières années, il persiste d'importants progrès à faire, particulièrement sur la prévention, qu'elle soit primaire, ou secondaire (de récidive).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Maladie athéromateuse, Infarctus du myocarde, Urgence, Stratification du risque, Revascularisation coronaire, Angioplastie coronaire, Prévention


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Insuffisance cardiaque chronique
  • F. Pousset, L. Legrand, A. Mameri, R. Isnard
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge préhospitalière des syndromes coronaires aigus
  • F. Boutot, J. Moro, Y. Lambert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.