Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeurs neuroendocrines du tube digestif - 05/03/19

[9-089-C-20]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(19)87902-6 
L. de Mestier a, b, , O. Hentic a, b, J. Cros b, c, P. Hammel b, d, R. Lebtahi b, e, P. Lévy a, b, M. Palazzo b, f, Y. Panis b, g, V. Rebours a, b, A. Sauvanet b, h, M.-P. Vullierme b, i, M. Zappa b, i, A. Couvelard b, c, P. Ruszniewski a, b
a Service de gastroentérologie-pancréatologie, European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) Centre of Excellence, Hôpital Beaujon, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
b Université Paris VII, 5, rue Thomas-Mann, 75013 Paris, France 
c Service de pathologie, European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) Centre of Excellence, Hôpitaux Beaujon-Bichat, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
d Service d'oncologie digestive, European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) Centre of Excellence, Hôpital Beaujon, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
e Service de médecine nucléaire, European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) Centre of Excellence, Hôpital Beaujon, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
f Service d'endoscopie digestive, European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) Centre of Excellence, Hôpital Beaujon, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
g Service de chirurgie colorectale, European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) Centre of Excellence, Hôpital Beaujon, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
h Service de chirurgie hépato-bilio-pancréatique, European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) Centre of Excellence, Hôpital Beaujon, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
i Service de radiologie, European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) Centre of Excellence, Hôpital Beaujon, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 18
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les tumeurs neuroendocrines (TNE) du tube digestif sont des tumeurs rares mais dont la prévalence est en augmentation. L'analyse anatomopathologique est indispensable à l'établissement du diagnostic et à leur évaluation histopronostique. Elles sont séparées en deux grands groupes selon leur différenciation morphologique, les TNE qui sont par définition bien différenciées et les carcinomes neuroendocrines (CNE) qui sont peu différenciés. Les TNE (bien différenciées) du tube digestif les plus fréquentes sont celles provenant de l'intestin grêle, souvent diagnostiquées à un stade avancé et pouvant être associées à un syndrome carcinoïde. Les TNE du rectum, de l'appendice, de l'estomac et duodénoampullaires sont le plus souvent diagnostiquées fortuitement à un stade localisé, mais certaines sont associées à un risque de métastases. La chromogranine A est le principal marqueur biochimique des TNE digestives. Le bilan d'extension repose sur l'imagerie morphologique (scanographie, imagerie par résonance magnétique [IRM]) et l'imagerie nucléaire des récepteurs de la somatostatine. Les deux urgences thérapeutiques sont les syndromes hormonaux majeurs et les CNE. Le traitement des TNE localisées repose sur la résection endoscopique ou chirurgicale en fonction de la localisation et des facteurs d'agressivité. En présence de métastases, le traitement chirurgical est le seul traitement potentiellement curatif. Il est rarement possible et est associé à un taux élevé de récidive. Les traitements médicaux incluent les analogues de la somatostatine, la chimiothérapie, l'embolisation et la radiothérapie intra-artérielle hépatique, les thérapies ciblées (évérolimus) et la radiothérapie interne vectorisée. La stratégie thérapeutique dépend de la localisation de la tumeur primitive, le grade histopronostique, la pente évolutive et le volume tumoral dont la présence de métastases extrahépatiques. Elle doit prendre en compte le risque de toxicité cumulée à long terme car la survie est généralement prolongée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Tumeurs neuroendocrines, Carcinoïdes, Estomac, Duodénum, Côlon, Rectum


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Amylose digestive (foie exclu)
  • D. Béchade, T. Carmoi, J.-P. Algayres
| Article suivant Article suivant
  • Fièvre méditerranéenne familiale ou maladie périodique
  • K. Stankovic Stojanovic, G. Grateau, V. Hentgen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.